Innovation Un QR code pour des menus sans contact avec Amacarte

Pour constater comment Amacarte est appréhendé par les clients des restaurants, Harold May a coaché ce groupe d’amies dans sa découverte de la carte dématérialisée.  Photo Progrès /Sylvie SILVESTRE
Pour constater comment Amacarte est appréhendé par les clients des restaurants, Harold May a coaché ce groupe d’amies dans sa découverte de la carte dématérialisée.  Photo Progrès /Sylvie SILVESTRE

La startup lyonnaise Sextan vient d’imaginer une carte numérique gratuite « à l’épreuve du covid 19 », qui supprime la gestion des traditionnels dépliants.

Parmi les bonnes idées qui ont émergé pour s’adapter à la crise, on voit fleurir sur les tables des restaurants une nouvelle façon de consulter le menu.

Le concept Amacarte, lancé le 30 mai, est déjà utilisé par les traiteurs. Plus de 150 restaurateurs ont créé leur carte sur la plateforme, dont une vingtaine à Lyon. Le service est offert pour tous les restaurateurs français. Pour les patrons d’établissements, cette « carte numérique gratuite à l’épreuve du covid 19 » supprime la gestion des traditionnels dépliants qui passent de main en main, difficiles à désinfecter entre deux services.

Après avoir créé un compte sur la plateforme, les restaurateurs renseignent les cartes, plats, boissons et menus proposés par la maison, et récupèrent un QR-code à imprimer, afficher ou intégrer à leurs publications. Du très pratique.

Retour à Lyon

Amacarte est un projet 100 % solidaire de Sextan, une startup lyonnaise, revenue début 2020 sur ses terres d’origine : après des études d’ingénieur et un projet de développement franco-espagnol, son fondateur Harold May a déplacé l’entreprise au Mexique, où il a vécu cinq ans. Aujourd’hui Sextan compte près de 20 salariés en France, en Espagne et au Mexique. « Tous les ans, nous utilisons 10 à 15 % des ressources de la société pour des projets solidaires tels que amacarte.fr », explique le jeune entrepreneur.

info@sextansystem.com Tél : 07.68.23.02.14

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?