Rhône Lyon : les bacs à fleurs rue Edouard-Herriot ont disparu et maintenant ?

Le projet prévoit la réalisation d’une piste cyclable dans les deux sens en lieu et place de la voie de bus.  Photo Progrès /Tatiana VAZQUEZ
Le projet prévoit la réalisation d’une piste cyclable dans les deux sens en lieu et place de la voie de bus.  Photo Progrès /Tatiana VAZQUEZ

Attendu comme l’un des aménagements phares d’urbanisme tactique lancé par la Métropole, le double sens cyclable devrait voir le jour sur l’ancienne voie de bus. Les bacs à fleurs ne sont plus, les travaux vont pouvoir débuter.

Retour au point de départ. Délestée de ses bacs à fleurs , la rue Edouard-Herriot affiche encore la couleur. La peinture blanche a vieilli mais elle est toujours lisible. « Bus ». La voie a ainsi retrouvé sa vocation première, celle d’être utilisée par la navette S1 et les modes doux. Les vélos et autres trottinettes ont retrouvé la place qui était la leur avant que la municipalité ne tente l’expérience de la « nature en Presqu’île » en installant près d’un kilomètre linéaire d’arbustes et autres plantations le long du trottoir de droite. Sur la voie d’à côté, les automobilistes respectent ce retour à l’ancien temps. Un soulagement pour Jean, livreur à vélo que l’on croise à l’entrée de la rue. Il dit : « On a retrouvé de la fluidité, de la vitesse et de la sécurité. Ce qui est vrai, c’est que les aménagements de voirie qui avait été réalisée quand il y avait les fleurs ne sont plus du tout appropriés. Rue de la Grenette, par exemple, cela peut même être un peu dangereux. »

La navette TCL reste dans la circulation automobile

Cela ne durera pas. Bientôt, ici, une vraie piste cyclable à double sens sera créée dans le cadre du plan « Solution Vélo » de la Métropole mis en place dans le cadre du déconfinement qui prévoit la création de 77 km de nouvelles pistes cyclables. On parle d’urbanisme tactique. La rue Edouard-Herriot en est un des aménagements phares.

« La mairie a reçu les deux scénarios proposés par la Métropole pour ce secteur », confie Jean-Yves Sécheresse, l’adjoint à la sécurité de la ville de Lyon. Le premier schéma concernait la création d’une piste montante et d’une autre piste descendante de part et d’autre de la rue. Le second, la réalisation d’une piste cyclable dans les deux sens en lieu et place de la voie de bus. « Le maire a choisi cette solution. »

Quid alors de la navette TCL ? Elle restera dans la circulation. « Elle l’était depuis que l’on avait installé les bacs, personne vraiment ne s’en était plaint », assure l’élu de la ville de Lyon.

A la Métropole, l’idée qui prédomine dans cette nouvelle façon d’exploiter l’espace urbain à travers l’urbanisme tactique, c’est de « mettre du vélo confortable ». Comprenez qu’il ne s’agit pas seulement de donner de la place aux cyclistes mais aussi de leur apporter de la sécurité. L’aménagement de la rue Edouard-Herriot, avec ses carrefours, devrait en être un symbole. On parle, par exemple, d’installer aux intersections des feux vélos, notamment dans le sens descendant. Prévus en plusieurs étapes, les travaux pourraient débuter la semaine prochaine.

Tatiana VAZQUEZ

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?