Innovation Des souris de nouvelle génération produites dans une entreprise lyonnaise

L’entreprise GenOway se lance dans la production de souris de nouvelle génération qui intègrent un système immunitaire humain. Photo Margot Raymond
L’entreprise GenOway se lance dans la production de souris de nouvelle génération qui intègrent un système immunitaire humain. Photo Margot Raymond

GenOway va investir 2 millions d’euros dans un nouveau laboratoire qui produira des souris de nouvelle génération qui intègrent un système immunitaire humain.

L’entreprise genOway (9,5 millions d’euros de CA dont près de 95 % à l’international, 125 collaborateurs) qui conçoit et développe à Lyon 7e  des modèles de recherche génétiquement modifiés, à partir de cellules ou de rongeurs, à destination des laboratoires de l’industrie pharmaceutique, des sociétés de biotechnologies et de la recherche universitaire, ambitionne dans son plan stratégique à horizon 2024 d’atteindre les 30 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Un triplement de chiffre d’affaires de la société cotée sur Euronext GrowthTM qui s’appuie sur trois axes. Bien évidemment son axe historique qui est la création « à façon » de modèles génétiquement modifiés pour la recherche.

Autre axe d’ici à 2021: la création de modèles génétiquement modifiés en catalogue (une vingtaine est en cours de développement) rendus possible grâce au rachat de licences mondiales exclusives (recombinaison homologue, CRISPR/Cas9).

À terme, une capacité de 2 000 souris produites par mois

Troisième levier de diversification imaginé par genOway, et non des moindres, c’est la production de souris de nouvelle génération qui intègrent un système immunitaire humain.

« Fin 2018 nous avons racheté un modèle de souris immunodéprimées à une spin-off de l’institut Pasteur ; la société a lancé sur le marché en 2019 une première génération de modèles immunodéficients BRGSF-HIS. Les modèles de nouvelle génération BRGSF-HIS qui seront produits par genOway à partir de fin 2020 constitueront les modèles les plus performants du marché (immuno suppression accrue, résistance aux irradiations, etc.) », souligne Benjamin Bruneau, directeur administratif et financier de genOway.

Pour ce faire l’entreprise se dote donc d’un nouvel outil de production de modèles précliniques à Lyon 7e. Un investissement estimé à 2 millions d’euros qui sera financé sur les fonds propres de la société, grâce notamment à une levée de fonds de 6,2 millions d’euros réalisée en début d’année.

Avec cet investissement, genOway sera en mesure de passer d’une production actuelle d’environ 100 modèles par mois à 500 modèles par mois dès fin 2021. Cette capacité pourrait être portée à 2 000 souris par mois, sans investissement majeur, afin de répondre à la demande croissante.

Trois à quatre recrutements en vue

Cette plateforme sera finalisée d’ici à la fin de l’année 2020, pour une qualification attendue début 2021 et des premières ventes de modèles issus de ce nouvel outil attendues mi-2021.

À court terme, cette nouvelle activité devrait nécessiter entre trois à quatre recrutements et à moyen-long terme en fonction de l’augmentation de la production, genOway espère une dizaine de recrutements, des profils plutôt technicien/ingénieur de recherche.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?