Economie Le centre commercial de La Part-Dieu restera fermé

La quasi totalité des commerces à l'intérieur sont fermés en raison de la pandémie de covid-19.  Photo Progrès/Maxime JEGAT
La quasi totalité des commerces à l'intérieur sont fermés en raison de la pandémie de covid-19. Photo Progrès/Maxime JEGAT

Saisi en référé par des commerçants qui contestaient la fermeture du centre commercial, le tribunal administratif vient de rejeter leur demande.

Plus de 40.000 m2, trop central, trop « desservi » : le centre commercial de La Part-Dieu est fermé (sauf commerces essentiels) jusqu’au 10 juillet par arrêté préfectoral. Une décision qui passe mal.

Association de commerçants, indépendants et société exploitante ont réclamé la réouverture du centre, et de leurs magasins. Plusieurs procédures en référé ont ainsi été déposées cette semaine devant le tribunal administratif de Lyon, demandant au juge de suspendre l’arrêté préfectoral ordonnant cette fermeture. Ils ont été déboutés jeudi 28 mai.

Dénonçant une « atteinte grave et immédiate à la liberté d’entreprendre, à la liberté du commerce et de l’industrie et au droit de propriété », les commerçants assuraient que cette fermeture avait des conséquences « d’une extrême gravité sur le plan économique et commercial », en raison de « pertes très importantes ».

De l’autre côté, les services de l’État insistaient sur le risque sanitaire et la fréquentation du site, qui jouxte une gare et un pôle multimodal.

--->> A lire aussi Part-Dieu : « La colère et l’angoisse » des commerçants

--->> A lire aussi  Pourquoi Part-Dieu et Carré de soie sont « privés » de réouverture
 

« Le juge des référés constate que le centre commercial, dont la surface commerciale est bien supérieure à 40.000 m², est situé au cœur de l’agglomération lyonnaise, dans un de ses quartiers les plus denses et qui constitue le point principal d’interconnexion des transports en commun de la métropole de Lyon. Il est ainsi susceptible de favoriser des déplacements significatifs de population », tranche le tribunal, précisant que le préfet n’a porté aucune atteinte grave et illégale aux libertés fondamentales.

 

Point par point

  • Poids lourd

 La Part-Dieu est un poids lourd économique : 793 M€ de chiffre d’affaires, 240 commerces, 4 000 emplois directs et près de 10 000 emplois indirects.

  • Qui ouvre et pourquoi

Si les centres commerciaux de moins de 40 000 m² ont pu rouvrir le 11 mai, pour obtenir le précieux sésame, ceux de superficie supérieure sont soumis à l’accord des préfets. Ainsi, le centre Carré de Soie (60 000 m² ) à Vaulx-en-Velin, ainsi que celui de Part-Dieu (près de 160 000 m²) n’y sont pas autorisés, alors que Confluence (près de 54 000 m2), l’est depuis le 11 mai.

C’est le cas aussi en Isère du village de marques The Village qui s’étend sur 25 000 m² certes, mais dont l'accès peut être limité par une fermeture des parkings.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?