Musique Woodstower aussi passe à la trappe

Photo Norbert GRISAY
Photo Norbert GRISAY

Les directives du gouvernement, qui interdisent les rassemblements de plus de 5 000 personnes jusqu’à septembre, ont eu raison de l’édition 2020 du festival Woodstower, au Grand Parc Miribel Jonage. Un coup dur de plus.

Ils y auront cru jusqu’au bout, « avec la ferveur et l’optimisme qui nous animent depuis toujours, mais les dernières directives du gouvernement (interdisant les rassemblements de plus de 5 000 personnes jusqu’à septembre), nous contraignent à annuler le festival ».

La mort dans l’âme, les organisateurs de Woodstower, festival réputé et reconnu de la région lyonnaise, « promesse d’un parfait dernier week-end d’été avec la crème du rap et de l’électro » depuis 22 ans, ont dû renoncer à leur joyau estival.

Toutes les hypothèses ont été explorées

Rendez-vous est donné l’année prochaine, du jeudi 26 au dimanche 29 août, avec toutes les difficultés logistiques que cela implique.

«Jusque-là, nous avions envisagé toutes les hypothèses pour tenir le festival : réduire la jauge à moins de 5 000 personnes, reporter le festival en septembre… mais aucune de ces possibilités n’étaient malheureusement viables », poursuivent les organisateurs dans un communiqué.

Ils disent comprendre et même soutenir « les mesures préventives prises par les pouvoirs publics pour endiguer la propagation du virus » et n’en oublient pas de délivrer un message optimiste.

« Malgré ces annulations en cascade, on rêve d’un monde meilleur. Prenons soin de la planète, protégeons l’environnement, préservons nos ressources, soyons solidaires, repensons notre société. Pour retrouver la simplicité d’une bière au soleil entre amis, au grand air, les pieds dans l’eau, nos corps ondulant au soleil, prêts à exploser de bonheur au rythme de la musique. »

Votre opinion ?

Les commentaires sont clos.