Scolarité Comment faire en sorte que les classes ne se croisent pas dans l’école?

187 écoles seront concernées par la réouverture le 14 mai.  Photo Progrès /Maxime JEGAT
187 écoles seront concernées par la réouverture le 14 mai.  Photo Progrès /Maxime JEGAT
Photo Progrès
Photo Progrès
187 écoles seront concernées par la réouverture le 14 mai.  Photo Progrès /Maxime JEGAT Photo Progrès

L’objectif est d’ouvrir toutes les écoles le 14 mai pour l’accueil des CP, CM2 et grandes sections. Mais si jamais dans une école, la ville n’est pas en mesure de respecter le protocole sanitaire, alors elle n’ouvrira pas. Explications avec Guy Corrazol, adjoint à l’éducation.

Comment allez-vous procéder, d’ici le 14 mai, pour permettre le retour des premiers élèves dans les écoles de Lyon?

« En vue de la rentrée des grandes sections, des CP et des CM2 le 14 mai (1), les services vont s’atteler dès cette semaine, à désinfecter totalement les écoles qui ont servi à l’accueil des personnels soignants. Parallèlement, les autres écoles qui n’ont pas servi depuis plus d’un mois et qui n’ont donc pas de problématique de virus, vont être nettoyées normalement pour la rentrée des classes. Toute la période qui court jusqu’au 14 mai va permettre d’organiser, école par école, les entrées et les sorties, d’envisager les jalonnements, de réaliser les marquages au sol pour garantir la protection sanitaire optimale de toute la communauté éducative (enfants et adultes). 187 écoles seront concernées par la réouverture. Cela va demander une rigueur d’organisation forte. Mais la ville va respecter le protocole sanitaire national. »

Ce protocole sanitaire dit qu’il faut qu’une classe fasse 50 m² pour accueillir 15 élèves. A Lyon, de nombreuses classes font moins que ça…

« On a prévu d’accueillir entre 10 et 15 élèves maximum. Si dans une classe, on n’est pas en capacité d’accueillir 15 élèves parce qu’il n’y a pas 50 m², par exemple, ou que la configuration ne permet pas d’accueillir 15 enfants, alors, on adaptera le nombre d’enfants à la configuration de la classe. Autre exemple : en REP et REP +, les classes sont dédoublées à 12 ; là, on accueillera 6 enfants en moyenne. Tout sera fonction de la capacité et de la configuration de l’école et des classes. Notre objectif est d’ouvrir toutes les écoles le 14 mai pour l’accueil des CP, CM2 et GS. Mais si jamais dans une école, on n’est pas en mesure de respecter le protocole sanitaire, on n’ouvrira pas. »

« Toute la journée, une désinfection régulière avec des lingettes, des rampes, poignées de porte, tables… »

Comment faire pour éviter les attroupements à l’heure de rentrée et de sortie?

« Les horaires d’arrivée et de départ des enfants pourront être échelonnés, cela permettra d’éviter les attroupements devant les écoles. Mais il y a des écoles qui ont deux ou trois entrées : elles pourront être utilisées en fonction de l’organisation. »

La récréation se déroulera-t-elle dans les classes ou les enfants pourront-ils sortir?

« Les enfants vont venir par demi-groupe. Certains les lundis et mardis, par exemple, pendant que les autres feront école à distance. Et inversement, les jeudis et vendredis. L’objectif étant que les enfants restent ensemble toute la journée et ne croisent pas les autres. Ils vont être en classe ensemble, ils vont déjeuner ensemble. Si on a une grande cour de récréation et que l’on peut mettre les deux demi-groupes suffisamment séparés pour garantir une distanciation sociale, on le fera. Sinon, les enfants iront en récré séparés. Mais ils sortiront. »

Qu’en est-il pour la cantine?

« La restauration scolaire se fera avec un service à table mais distancié des autres groupes. On adaptera donc le nombre d’enfants et le nombre de groupes dans les salles de restauration scolaire. »

Cela veut dire qu’il faudra faire davantage de service…

« On va sans doute organiser dans certaines écoles, des premiers services à 11 h 30 pour finir jusqu’à 14 heures en faisant un échelonnement pour que les enfants ne se croisent pas. »

Il n’y a pas de garderie le matin ?

« Non, mais on assure l’accueil des enfants jusqu’à 17 h 30 (après classe) pour permettre aux parents de venir chercher leurs enfants dans de meilleures conditions. 16 h 45 nous semblait un peu tôt. Par ailleurs, nous accueillons, outre les enfants des personnels de santé et ceux des personnels de l’aide à l’enfance, les enfants scolarisés à Lyon des personnels de l’Éducation nationale et des personnels de la ville de Lyon qui interviennent à l’école. Ils seront accueillis tous les jours de la semaine. »

Qu’avez-vous prévu pour nettoyer les classes?

« Toutes les classes qui auront servi, seront à partir de 17 h 30 désinfectées totalement. Pendant la journée, tous les points de contacts saisis par les enfants ou les adultes seront aussi désinfectés régulièrement avec des lingettes, comme les rampes, les poignées de porte, les tables… »

« Si demain, il y a un pic de Covid-19, alors on reviendra en arrière »

Avez-vous des masques pour l’accueil des enfants?

« Tous les adultes seront équipés de masques qu’ils devront porter en présence des enfants. Pour les enfants, les masques ne sont pas obligatoires. Néanmoins, nous allons mettre à disposition des directeurs d’école, un certain nombre de masques pédiatriques pour isoler un enfant qui pourrait présenter des symptômes de coronavirus, avant son retrait. Ce n’est que pour les suspicions. »

Et du gel hydroalcoolique?

« Il y aura surtout du savon et de l’eau. Les enfants passeront plusieurs fois par jour au lavabo pour se laver les mains. Il y aura aussi du gel pour pallier, un jour, un manque de savon ou une difficulté pour aller au sanitaire. »

D’après le sondage de la ville de Lyon, savez-vous déjà combien d’écoliers lyonnais vont retourner à l’école?

« Il y a eu 34 000 (on a globalement 38 000 enfants scolarisés) envois de mails. Mais c’est un sondage, pas une inscription. Il permet en amont de préparer l’accueil des enfants. Pendant toute la période entre le 4 mai et le 14 mai, les directions vont, à partir de ces réponses, organiser les groupes et demi-groupe puis avertir chaque famille des dates et des jours pendant lesquels les enfants iront à l’école ou seront à l’école à distance. »

Des syndicats et l’opposition de droite dénoncent une rescolarisation à marche forcée, sans sécurité effective…

« Le gouvernement a décidé de faire en sorte que les enfants puissent à nouveau avoir un contact social et pédagogique avec l’école, selon un protocole établi. À Lyon, nous sommes en capacité de mettre en œuvre ce protocole. Si on n’était pas en capacité de le faire, on ne le ferait pas. Je ne suis pas en train de dire qu’il y a zéro risque, il n’y a jamais zéro risque. Mais on se met en ordre de bataille pour garantir une sécurité sanitaire optimale, pas maximale, mais optimale. Si demain, il y a un pic de Covid-19, alors on reviendra en arrière. Il faut pouvoir être souple dans l’organisation. Cela me semble important, notamment pour les quartiers populaires où il y a des familles dans lesquelles les enfants sont totalement décrocheurs. Il faut aussi pouvoir libérer un certain nombre de parents pour qu’ils retournent travailler, au moins deux jours par semaine. »

Quid des kermesses de fin d’année?

« Elles sont toutes annulées car garantir gestes barrière et distanciation sociale sur une kermesse, c’est impossible. Certains directeurs les ont déjà annulées. »

1-Suivront le 25 mai les CM1 et le 4 juin les CE1 et CE2.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?