Entreprises Ditwee, la plateforme qui veut faire consommer mieux et moins

Maud Biron est la co-créatrice de la plateforme lyonnaise Ditwee, dans son magasin éphémère à l’Hôtel-Dieu  Photo Le Progrès/ Photo Vianney LORIQUET
Maud Biron est la co-créatrice de la plateforme lyonnaise Ditwee, dans son magasin éphémère à l’Hôtel-Dieu Photo Le Progrès/ Photo Vianney LORIQUET
Photo Le Progrès/ Photo Vianney LORIQUET
Photo Le Progrès/ Photo Vianney LORIQUET
Photo DR
Photo DR
Catherine Fernandez est une créatrice lyonnaise qui vend ses produits en ligne par Ditwee  Photo DR
Catherine Fernandez est une créatrice lyonnaise qui vend ses produits en ligne par Ditwee  Photo DR
Maud Biron est la co-créatrice de la plateforme lyonnaise Ditwee, dans son magasin éphémère à l’Hôtel-Dieu  Photo Le Progrès/ Photo Vianney LORIQUET Photo Le Progrès/ Photo Vianney LORIQUET Photo DR Catherine Fernandez est une créatrice lyonnaise qui vend ses produits en ligne par Ditwee  Photo DR

Il y a deux ans, Maud Biron et Aurélien Résillot ont fondé Ditwee, une plateforme proposant aux créateurs de vendre leurs produits en ligne. Aujourd’hui, l’entreprise embauche deux alternants de plus, réunit 160 créateurs et cherche à pérenniser ailleurs sa boutique éphémère de l’Hôtel Dieu.

Quand elle accepte un nouveau créateur sur son site, Maud Biron recherche une qualité de produit qui va de pair avec les valeurs défendues par Ditwee et sa communauté : consommer moins, mais mieux. « On a fait ce constat en se lançant, explique-t-elle. Les marques qui ont des produits locaux, atypiques, qui défendent des valeurs, avaient en face d’elles des acheteurs qui cherchaient à consommer moins, mais mieux. Mais ils n’arrivaient pas toujours à se rencontrer. »

C’est sur ce segment que la Lyonnaise, passionnée de mode et formée dans le digital, a créé Ditwee : la plateforme en ligne où les créateurs indépendants peuvent vendre aux acheteurs à la recherche de produits durables et écoresponsables. « On a voulu que tout le monde se rencontre, et c’est là qu’on a eu la chance de commencer cette expérience de boutique éphémère à l’Hôtel-Dieu, raconte l’entrepreneuse. »

La boutique a ouvert en octobre, rue Bellecordière. L’intérieur est un joyeux bazar coloré, où rien n’est laissé au hasard, expérience de « marketeuse » oblige. Sur un mur, un grand écran permet de se connecter à la plateforme en ligne , pour découvrir ce qui n’est pas exposé dans la boutique. Dentifrices, vêtements, produits de beauté, accessoires, déco… il y en a pour tous les goûts, à des prix répondant à l’exigence du haut de gamme.

Des créateurs de toute la France

Il n’a pas fallu longtemps pour que les créateurs affluent de toute la France, et plus loin encore : Belgique, Suisse… Chaque vendeur est analysé par l’équipe de Ditwee. Cette cohérence est ce qui a convaincu Catherine Fernandez, créatrice lyonnaise d’éléments de décoration.

Dans sa gamme par exemple, des lampes dont l’abat-jour, personnalisable à volonté, peut être changé indépendamment du support. Elle travaille pour cela avec deux designers du cru, Amaury Poudray et Vincent Rousseau, respectivement installés à Lyon et Saint-Étienne. Même si ce n’est pas sur cette plateforme qu’elle vend le plus, elle est prête à continuer l’aventure, notamment quand la prochaine boutique ouvrira.

Prochaine étape : une boutique pérenne

C’est la prochaine étape du développement de la plateforme, « pas encore arrivée à rentabilité », admet Maud Piron. L’expérience à l’Hôtel-Dieu lui a permis de comprendre qu’être installé physiquement était un élément capital de la reconnaissance dans le milieu de la mode. Une boutique pérenne verra bientôt le jour sur la Presqu’île, mais également ailleurs dans les capitales de province de France, et pourquoi pas même en Suisse. « C’est le début de l’aventure », se réjouit Maud.

Vianney Loriquet

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?