Solidarité Contre le cancer, des étudiants lyonnais habillent les basketteuses de l’Asvel

Les étudiants Hisoilat Bacar, Clara Camprubi, Laurine Grosmollard (de g. à d.) et Antoine Debiesse (absent de la photo) sont à l’origine du projet “Un dunk contre le cancer”.  Photo Progrès /Arnélia SIMIER
Les étudiants Hisoilat Bacar, Clara Camprubi, Laurine Grosmollard (de g. à d.) et Antoine Debiesse (absent de la photo) sont à l’origine du projet “Un dunk contre le cancer”.  Photo Progrès /Arnélia SIMIER
Les étudiants Hisoilat Bacar, Clara Camprubi, Laurine Grosmollard (de g. à d.) et Antoine Debiesse (absent de la photo) sont à l’origine du projet “Un dunk contre le cancer”.  Photo Progrès /Arnélia SIMIER

Dans le cadre de leur projet scolaire “ Un dunk contre le cancer , quatre étudiants de Lyon 1 ont créé un surmaillot pour les joueuses du LDLC Asvel Féminin. Elles le porteront le 15 mars, lors d’un match de championnat. D’autres actions sont prévues pour sensibiliser le public à la lutte contre ce fléau.

Un dunk , c’est un smash au basket.  «Un dunk contre le cancer», c’est le nom du projet de quatre étudiants en master 1 Cancer de l’Université Claude-Bernard Lyon 1. Leur objectif : sensibiliser le public à la lutte contre ce fléau. Et réussir leur épreuve scolaire.

Après plusieurs mois de travail, le projet se concrétisera le jour du match LDLC Asvel Féminin vs Nantes Rezé Basket, à Lyon. Les joueuses lyonnaises porteront un surmaillot créé par les étudiants. Le match est prévu le 15 mars, la veille du premier jour de la semaine nationale de lutte contre le cancer.

L’histoire commence en octobre 2019. « On nous a demandé de réaliser un projet en groupe qui nous tient à cœur, explique l’étudiante Laurine Grosmollard. Pour notre groupe, des idées sont venues rapidement : orienter notre travail sur la prévention du cancer, mener une action en lien avec des sportifs, récolter des dons, créer une tenue, etc. » Le temps d'un brainstorming et le projet est lancé.

Quatre surmaillots seront dédicacés par les joueuses

Les étudiants ont pensé à s’associer avec l’OL. Finalement c’est avec l’Asvel qu’ils ont signé. « Ça nous permet de faire parler du basket féminin et en plus l’équipe de l’Asvel est championne de France en titre », précise Hisoilat Bacar, l’une des étudiantes et ancienne basketteuse. Clara Camprubi complète, « la présidente a accepté avec enthousiasme sous réserve que nous financions la tenue. On voulait faire un short et un t-shirt pour chaque joueuse, mais devant le coût élevé on a préféré s’en tenir à un surmaillot personnalisé. Grâce à une cagnotte en ligne on a récolté 600 euros. »

Et voilà comment 16 surmaillots blancs, avec un logo créé pour l’occasion par Hisoilat Bacar, sont en cours d’impression. 16 surmaillots pour 12 basketteuses. Les quatre autres seront dédicacés par l’équipe professionnelle de basket et, l’un sera mis en jeu lors d’une tombola le jour du match. Le devenir des trois autres est en réflexion.

Et pourtant, tout le monde ne croyait pas en eux. « Pour estimer la faisabilité des projets, chaque groupe du master a présenté l’avancée de son travail mi-décembre, devant tuteurs et étudiants. Mis à part notre tutrice – qui nous encourage depuis le début – la plupart n’étaient pas optimistes quant à notre projet, parce que nous devons tenir compte de partenaires. On nous a donc laissés jusqu’à mi-janvier pour prouver qu’on faisait bonne route. » La détermination des étudiants aura eu raison des sceptiques.

Pour réserver sa place (4 euros), au profit du Centre Léon-Bérard, pour le match LDLC Asvel Féminin vs Nantes Rezé Basket, le 15 mars à 14h30 à salle Mado-Bonnet Lyon 8 : doncontrecancer@gmail.comPage

Un stand pour « transmettre nos connaissances »

Le master Cancer que suivent les quatre étudiants est une formation entièrement dédiée à la recherche en cancérologie.

« Le cancer est la première cause de mortalité en France et chaque jour en région Rhône-Alpes environ 34 personnes décèdent de cette maladie, rappellent les étudiants. En marge d’apprendre à travailler en équipe, ce projet va nous permettre d’être utiles, de transmettre nos connaissances. […] Il faut manger au moins 5 fruits et légumes par jour, faire du sport, ne pas fumer… on entend beaucoup de conseils mais rarement d’explications sur les bienfaits de ces consignes contre le cancer. »

Des explications, ils pourront en donner le jour du match. Ils tiendront un stand à partir de 14h30, à la salle Mado-Bonnet, en présence de médecins oncologues et du directeur du Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon.

100% des fonds collectés reversés au centre Léon-Bérard

Autre acteur auprès duquel les quatre étudiants du projet « Un dunk contre le cancer » se sont rapprochés : le centre de lutte contre le cancer Léon-Bérard. L’ensemble des fonds que collectent les étudiants lui sera reversé : une partie de la vente des places pour le match dont ils s’occupent, la recette de la tombola qu’ils prévoient, une urne mise à disposition le jour du match pour récolter des dons, etc.

Ils fourmillent d’idées qu’ils concrétisent.

Solidarité, toujours. Ils ont pu obtenir des places gratuites par l’Asvel pour permettre à 12 patients atteints de cancer du centre Léon-Bérard d’assister au match.

Communication, aussi. Ils ont créé une page Facebook, des flyers et affiches pour annoncer la prévente de places.

Arnélia SIMIER

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?