Tendance Cuisiner pour la semaine : le batch cooking fait des émules à Lyon

Économique, anti-gaspi, gain de temps : le batch cooking s’adopte ou tout du moins s’essaie pour des repas variés et équilibrés.  Photo stock.adobe.com
Économique, anti-gaspi, gain de temps : le batch cooking s’adopte ou tout du moins s’essaie pour des repas variés et équilibrés. Photo stock.adobe.com

C’est clairement la cuisine du moment : on mitonne environ deux heures le dimanche et on stocke pour la semaine. Les cours de cuisine ont même intégré le phénomène et des sociétés proposent des paniers de recettes.

«Qu’est-ce qu’on va bien pouvoir manger ce soir ? » Finie la corvée ! Vous n’aurez plus jamais à vous poser la question si vous décidez de faire le premier pas vers le batch cooking.

Littéralement ce terme, qui vient des pays anglo-saxons, signifie «cuisiner en lots».

Il s’agit de cuisiner à l’avance et en quantité importante de manière à pouvoir stocker pour les repas de la semaine.

Planifier !

Certains ou certaines d’entre nous le font déjà sans le savoir, en préparant quelques plats pour le début de semaine. Avec le batch cooking, il s’agit véritablement d’une planification des repas de la semaine entière. Quel plaisir alors de n’avoir plus qu’à faire réchauffer ! (on peut même congeler certains plats). Un concept qui laisse peu de place à l’improvisation, mais on n’est pas obligé de s’y tenir à la lettre, chaque semaine. Et cela peut être l’occasion de cuisiner avec les enfants. Il faut que cela soit un plaisir.

À lire aussi --- > Des plats pour la semaine : qu’est-ce que le "batch cooking"?

Photo stock.adobe.com
Photo stock.adobe.com

Les blogs culinaires se sont notamment emparés du phénomène et foisonnent de conseils , à l’instar de Mathilde, styliste culinaire à Lyon, qui s’est laissée convaincre alors qu’elle préférait faire au jour le jour : « Non seulement ça reste tout aussi créatif mais c’est surtout un gain de temps de folie ! Je ne ferai pas cela toutes les semaines, mais je garde cette technique pour les semaines très chargées », écrit-elle sur son site besly.fr.

Elle y a concocté, avec une autre blogueuse, Clélia, des repas pour toute la semaine : lundi c’est omelette aux herbes et au chèvre frais avec salade, mardi tarte brocoli, chèvre frais et noix de pécan, mercredi salade de quinoa orange, mozzarella avocat, jeudi croque-monsieur mozzarella, avocat, chorizo et tomates séchées, vendredi pâtes au brocoli, chorizo et tomates séchées, samedi ou dimanche soupe de carottes, patate douce et lait coco.

Astuce : faire une liste de course avant et ce pour toute la semaine. L’organisation est la pierre angulaire du dispositif ! Car le batch cooking est une vraie technique qui s’apprend heureusement facilement.

Des sites de livraison de paniers

Du coup certains sites et sociétés de la food tech surfent sur la vague : si le site de livraison lyonnais de paniers Recettes et Cabas n’a pas attendu le batch cooking pour innover en matière de repas anticipés, il est clairement calqué sur cette démarche. Précurseur du kit à cuisiner apparu en 2011, Recettes et cabas permet de faire des recettes clés en main. Elle rejoint également fortement le batch cooking dans la notion d’anti-gaspillage.

 Le cabas est livré avec produits frais et fiches recettes   Photo Progrès DR /Sandra Gourjon
Le cabas est livré avec produits frais et fiches recettes   Photo Progrès DR /Sandra Gourjon

Le site Pourdebon a lui clairement imaginé les paniers repas batch cooking. Avec l’aide de producteurs, dont des Rhodaniens (et beaucoup de produits de la ferme de Montchervet située à Amplepuis), il engage les cuisiniers du dimanche à préparer les repas fournis dans leurs paniers avec les cinq recettes pour la semaine.

Le site Pourdebon a imaginé les paniers repas batch cooking. Photo Progrès /DR capture d’écran
Le site Pourdebon a imaginé les paniers repas batch cooking. Photo Progrès /DR capture d’écran

Des cours pour adopter la technique

L’Atelier des sens qui prodigue différents cours de cuisine l’a clairement identifié comme une tendance culinaire incontournable et donne des cours des cuisines spécifiquement sur cette thématique : « Batch cooking, organiser ses déjeuners de la semaine » accompagnée des conseils d’une nutritionniste.

Un peu de lecture

« Batch Cooking - Je cuisine pour toute la semaine en 2 heures le dimanche » - Anne Loiseau, Séverine Augé.

« En 2 h je cuisine pour toute la semaine » de Caroline Pessin.

« Batch cooking, je cuisine une fois pour toute la semaine » de Pascale Weeks.

Ou encore Keda Black, auteure d’un livre de recettes de batch cooking.

Sandrine RANCY

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?