Urbanisme Le Clos Jouve, nouvelle version, rouvre au public ce jeudi

Dernières finitions avant ouverture de l'espace au public, le 20 février.  Photo Progrès /Aline DURET
Dernières finitions avant ouverture de l'espace au public, le 20 février.  Photo Progrès /Aline DURET
Photo Progrès /Aline DURET
Photo Progrès /Aline DURET
Dernières finitions avant ouverture de l'espace au public, le 20 février.  Photo Progrès /Aline DURET Photo Progrès /Aline DURET

C'est une «place-jardin», selon les mots de la mairie. À partir de ce 20 février, le Clos Jouve réaménagé ouvre à nouveau au cœur du quartier de la Croix-Rousse.

Depuis plusieurs mois, les 3.000 m² ont été entièrement aménagés, pour faire du Clos Jouve un véritable îlot de fraîcheur ouvert sur le quartier. Ce projet a aussi été l’occasion de reconfigurer les voiries attenantes, pour apaiser et sécuriser les circulations et itinéraires modes doux.

Une place-jardin durable

Le nouvel aménagement du Clos Jouve réorganisera les flux de piétons qui pourront désormais déambuler à travers des massifs végétalisés, structurés autour d’une clairière centrale. Détente et loisirs seront les maîtres-mots de ce nouvel espace vert, puisque des bancs et banquettes, ainsi que des tables de pique-nique et des transats seront installés.

Plus de 1.500 m² de nouvelles surfaces végétalisées ont été plantées, avec une cinquantaine d’arbres, plus de 300 arbustes et 4.000 plantes vivaces. Les végétaux choisis, attractifs pour les insectes pollinisateurs, composeront une palette d’aspect très naturel, adaptée au climat et au sol lyonnais avec de faibles besoins en eau. Ils ont été choisis à la suite de la concertation publique, parmi plusieurs palettes végétales.

Un dispositif de concertation innovant

Une démarche innovante de concertation, mise en place par la Ville de Lyon, a permis, tout au long de l’élaboration du projet, d’associer un large public en mettant en œuvre des supports d’échanges inédits : de l’expression des attentes sur une plateforme numérique dédiée, en passant par les ateliers et réunions publiques pour terminer enfin par une immersion dans le projet au moyen d’un casque de réalité virtuelle.

L’ensemble des avis recueillis tout au long du processus ont permis d’alimenter le projet.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?