Lyon/Caluire-et-Cuire La passerelle de la Paix de nouveau accessible par tous les temps

Le collectif Caluire vélo avait manifesté son mécontentement de se voir interdire l’accès de la passerelle de la Paix, par temps de pluie, si utile pour relier les deux rives du Rhône. Photo Le Progrès /DR
Le collectif Caluire vélo avait manifesté son mécontentement de se voir interdire l’accès de la passerelle de la Paix, par temps de pluie, si utile pour relier les deux rives du Rhône. Photo Le Progrès /DR
Photo Le Progrès /DR
Photo Le Progrès /DR
Le collectif Caluire vélo avait manifesté son mécontentement de se voir interdire l’accès de la passerelle de la Paix, par temps de pluie, si utile pour relier les deux rives du Rhône. Photo Le Progrès /DR Photo Le Progrès /DR

Si utile pour relier les deux rives du Rhône, la passerelle de la Paix, réservée aux modes doux, vient de rouvrir à la circulation des piétons et des cyclistes après 7 mois de travaux.

Voilà une nouvelle qui va faire des heureux. La passerelle de la Paix, réservée aux modes doux, vient de rouvrir à la circulation des piétons et des cyclistes après 7 mois de travaux.

Jusqu’à maintenant, le cheminement sur la partie haute était totalement interdit aux cyclistes mais aussi, les jours de pluie, aux piétons, en raison des risques de glissade et de chute. Très utilisée, la passerelle permet de relier la Cité internationale et la place basse Demonchy du parc Saint-Clair dans la commune de Caluire-et-Cuire.

Les travaux, démarrés en juillet dernier, ont conduit au remplacement du système antidérapant existant qui était défectueux en raison d’une résine friable et non adhérente au support bois. Ils ont consisté à l’insertion d’une lame métallique remplie de résine encastrée et vissée dans les lattes de bois (au total 11 km de lames ont été posés).

Les 270 lattes les plus détériorées - en raison notamment de passages pourtant interdits de véhicules automobiles - ont été remplacées ainsi que des pièces métalliques servant de fixation du platelage sur la structure porteuse.

La passerelle de la Paix est ouverte au public depuis mars 2014. Longue de 220 mètres dans sa partie haute, elle a été conçue par l’architecte autrichien Dietmar Feichtinger.

Au fil des ans, des défauts sont apparus sur le platelage et ont conduit les services de la Métropole engager les travaux nécessaires à sa réhabilitation complète.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?