Villeurbanne | Histoire Des photographies de Lyon sous l’Occupation, dévoilées dans un livre

Régis Le Mer présente le livre  Les couleurs des années noires.  Photo Progrès /Jacques BIARD
Régis Le Mer présente le livre Les couleurs des années noires.  Photo Progrès /Jacques BIARD

L’ouvrage Les couleurs des années noires dévoile des clichés inédits en couleur de la vie à Lyon entre 1938 et 1945, prises par le photographe Paul-Émile Nerson.

Régis Le Mer est diplômé en philosophie et en histoire. Depuis douze ans, il est documentaliste au CHRD (Centre d’histoire, de la Résistance et de la déportation de Lyon). Il s’est formé à l’école d’anthropologie historique fondée par Jean-Pierre Vernant et dirigée longtemps par l’historien Pierre Vidal-Naquet.

La rencontre avec Pierre Chevillot, petit fils de Suzanne Perné, qui fut la compagne du photographe Paul-Émile Nerson va donner naissance à l’ouvrage Les couleurs des années noires.

Des images prises avec une pellicule Agfacolor, introuvable à l’époque

On connaît peu de chose sur Paul-Émile Nerson si ce n’est le fait qu’il a pris de nombreuses photos entre 1938 et 1945.

À 29 ans, il quitte seul l’est de la France pour se réfugier à Lyon où il va résider à partir de 1938, date à laquelle il rencontre Suzanne Perné qui deviendra sa muse.

Durant les années noires, Paul-Émile Nerson n’a cessé de photographier la ville en noir et blanc et plusieurs dizaines d’images ont été prises avec une pellicule Agfacolor, introuvable à l’époque.

Paul-Émile Nerson ne pouvait pourtant ignorer deux risques inhérents à sa situation : l’interdiction de photographier par décret et surtout le fait d’être juif.

Ses photos resteront pendant de nombreuses années dans la maison de Suzanne Perné et c’est très récemment que Pierre Chevillot les a découvertes.

« Mon rôle a surtout été de localiser les images et de pouvoir mettre une date précise sur les événements. Par exemple, une photo de la place Gabriel-Péri (anciennement place du Pont) avec un tramway comportant une publicité pour le film Le jour se lève , avec Arletty, projeté au cinéma Chanteclair à la Croix-Rousse. Les programmes nous apprennent que le film a été projeté du 28 mai au 7 juin 1943 », indique précise Régis Le Mer.

Les couleurs des années noires, photographies de Paul-Émile Nerson , éditions Presses universitaires de Grenoble, 145 pages, 28 €.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?