Urbanisme Centre commercial de la Part-Dieu à Lyon : dans les coulisses d’un chantier colossal

L’escalier monumental conduisant à l’une des entrées du centre commercial baptisée La Lanterne. Située rue Servient, c’est la plus emblématique des trois.  Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
L’escalier monumental conduisant à l’une des entrées du centre commercial baptisée La Lanterne. Située rue Servient, c’est la plus emblématique des trois. Photo Progrès /Richard MOUILLAUD

Construit en 1975, le centre commercial de la Part-Dieu est en travaux. Rénovation et extension sont au programme de ce très imposant chantier qui doit se terminer en septembre 2020. L’arrivée de 65 nouvelles boutiques devrait permettre la création de 900 emplois. Petit tour d’horizon avec le directeur Jean-Philippe Pelou.

Des forêts d’échafaudages, une fabrique à béton, deux grues immenses, des niveaux de parking en construction, une verrière immense qui bientôt va recouvrir, sur le toit terrasse, les futurs restaurants, et des vues imprenables… C’est un chantier gigantesque qui est en cours au centre commercial de la Part-Dieu.

Et pour cause… Construire 32 000 mètres carrés supplémentaires au beau milieu du quartier des Affaires, lui-même en plein chambardement n’est pas une tâche facile. Il faut agir tout en laissant les boutiques ouvertes. Comme un défi qui est pourtant en train d’être relevé.

La célèbre boîte à l’architecture « iconique » qui depuis 1975 abrite le centre commercial est en train de se métamorphoser. L’objectif ? Pousser les murs en construisant une triple extension et rénover l’existant. Le tout pour offrir au public, à l’horizon 2020, « dès la rentrée scolaire de septembre », précise le directeur du Centre, Jean-Philippe Pelou, un ensemble qui allie shopping, culture et détente.

Unibail-Rodamco-Westfield, maître d’ouvrage de l’opération entend investir dans cette opération 390 millions d’euros. 

 L’un des escaliers monumentaux en construction. Il conduira à une nouvelle entrée piétonne, l’entrée boulevard Vivier-Merle.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
L’un des escaliers monumentaux en construction. Il conduira à une nouvelle entrée piétonne, l’entrée boulevard Vivier-Merle.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
 Voici l’une des vues imprenables que l’on a depuis le futur toit-terrasse… L’Auditorium et la colline de Fourvière.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
Voici l’une des vues imprenables que l’on a depuis le futur toit-terrasse… L’Auditorium et la colline de Fourvière.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
 Jean-Philippe Pelou, directeur du Centre Commercial La Part-Dieu sur la passerelle placée au-dessus de la rue Servient. Les constructions s’élèvent à l’emplacement de l’ancien parking 3 000 qui a été démoli.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
Jean-Philippe Pelou, directeur du Centre Commercial La Part-Dieu sur la passerelle placée au-dessus de la rue Servient. Les constructions s’élèvent à l’emplacement de l’ancien parking 3 000 qui a été démoli.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
 Vue du chantier, côté rue Servient. l’extension du centre commercial où viendront s’installer les futures boutiques.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
Vue du chantier, côté rue Servient. l’extension du centre commercial où viendront s’installer les futures boutiques.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
 Depuis le chantier, vue sur l’Auditorium.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
Depuis le chantier, vue sur l’Auditorium.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
 La toiture-terrasse dédiée aux loisirs et à la restauration et ses vues à couper le souffle. Le projet prévoit 7 000 mètres carrés d’espaces extérieurs végétalisés.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
La toiture-terrasse dédiée aux loisirs et à la restauration et ses vues à couper le souffle. Le projet prévoit 7 000 mètres carrés d’espaces extérieurs végétalisés.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
 L’imposante verrière en construction.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
L’imposante verrière en construction.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
 Le projet prévoit également la rénovation des parties « historiques » à l’intérieur du centre commercial.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
Le projet prévoit également la rénovation des parties « historiques » à l’intérieur du centre commercial.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
 L’un des escaliers monumentaux en construction. Il conduira à une nouvelle entrée piétonne, l’entrée boulevard Vivier-Merle.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD  Voici l’une des vues imprenables que l’on a depuis le futur toit-terrasse… L’Auditorium et la colline de Fourvière.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD  Jean-Philippe Pelou, directeur du Centre Commercial La Part-Dieu sur la passerelle placée au-dessus de la rue Servient. Les constructions s’élèvent à l’emplacement de l’ancien parking 3 000 qui a été démoli.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD  Vue du chantier, côté rue Servient. l’extension du centre commercial où viendront s’installer les futures boutiques.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD  Depuis le chantier, vue sur l’Auditorium.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD  La toiture-terrasse dédiée aux loisirs et à la restauration et ses vues à couper le souffle. Le projet prévoit 7 000 mètres carrés d’espaces extérieurs végétalisés.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD  L’imposante verrière en construction.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD  Le projet prévoit également la rénovation des parties « historiques » à l’intérieur du centre commercial.   Photo Progrès /Richard MOUILLAUD

Le projet, conçu par les architectes de l’agence MVRDV, repose sur quelques idées-forces, constituant à elles seules l’armature du projet. Ayant en tête la volonté d’ouvrir le centre commercial sur l’espace public, et d’y amener le maximum de lumière, ils proposent la création de trois nouvelles entrées, chacune dotée d’un escalier monumental, d’une nouvelle galerie aménagée le long de la rue Servient entre la gare et le centre-ville et d’un toit-terrasse végétalisé.

C’est dans ce nouvel univers que viendront s’installer 65 nouvelles boutiques dont 25 restaurants en terrasse. C’est aussi dans ce secteur que le cinéma UGC viendra se relocaliser et s’agrandir.

Aline DURET

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?