Villeurbanne Pourquoi le Filanthrope est-il un restaurant décalé et sympa ?

Valentin et Lætitia, les deux “filanthropes” qui proposent des produits de proximité. Pour le plaisir du palais mais aussi de la conversation quand on s’y retrouve le soir autour d’une charcuterie et d’un verre, tout en écoutant de la musique.  Photo Progrès /Alain LEYLAVERGNE
Valentin et Lætitia, les deux “filanthropes” qui proposent des produits de proximité. Pour le plaisir du palais mais aussi de la conversation quand on s’y retrouve le soir autour d’une charcuterie et d’un verre, tout en écoutant de la musique. Photo Progrès /Alain LEYLAVERGNE

Depuis son ouverture il y a 9 mois, le Filanthrope ne désemplit pas. Le concept : resto à midi et bar à bières le soir, le tout avec des produits locaux et uniquement du fait maison.

Quand on demande à Valentin pourquoi le Filanthrope s’écrit comme ça, la réponse est simple : « parce que le titre le Philanthrope est déjà déposé ! »

La vie c’est comme ça, pour le jeune entrepreneur et sa non moins jeune associée, Lætitia : ne pas se compliquer la tête et aller à l’essentiel. Un lieu, ce tout nouveau bar-restaurant où l’on aime d’abord se retrouver autour d’un plat du jour, d’un menu tout à fait abordable ou simplement d’un verre, entre collègues, entre amis et souvent le soir à l’occasion d’une soirée-concert.

Réveiller les papilles avec du local et du bio

« Ça fait neuf mois qu’on a ouvert et ça ne désemplit pas, se réjouit Valentin. Lætitia et moi, nous avons pratiquement tout refait nous-mêmes ou avec des amis. »

Et le résultat est plutôt agréable : sur deux niveaux, un café-restaurant très bien éclairé, une vaste terrasse donnant sur l’avenue Auguste-Blanqui. Déco simple, fonctionnelle mais très chaleureuse à l’image de ces deux amis. Valentin est au service et le midi, « ça chauffe ».

Lætitia, rompue aux secrets de la gastronomie comme cheffe de cuisine, notamment au restaurant Ma table en Italie , dans le 6e , et cheffe de partie chez Lacombe au Bistrot du palais, dans le 3e , réalise tous les plats « avec des produits locaux. » Elle explique : « Nous commandons directement chez les producteurs qui pratiquent soit en bio, soit en agriculture raisonnée, en maraîchage et chez des éleveurs auvergnats, engagés dans la qualité. »

Le menu plat du jour tourne autour de 11 €. « Et on fait aussi du végétarien », précise Valentin.

Bière bio, saucissons, rock, ska, soul et concerts

Le Filanthrope peut compter sur le dynamisme du quartier, ses cadres, sa jeunesse étudiante, ses musiciennes et musiciens, pour venir découvrir une gastronomie de qualité mais également passer des bons moments en soirée autour d’une pinte de bière artisanale et bio au nom joyeux “L’affoleur du peuple”, produite dans les brasseries du Pilat, « tout en écoutant des groupes : du folk, du rock, mais aussi du ska, cet ancêtre du reggae.»

Alors, vous faites quoi ce soir ?

Le Filanthrope , 16 avenue Auguste-Blanqui. Tél.09.83.90.38.66. Restaurant le midi : menu à 11,50 € et plat du jour. Tout fait maison avec des produits locaux. Le soir : bar avec bières, vins bios, charcuteries et fromages.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?