CONSOMMATION Ces nouvelles enseignes qui se bousculent à la Part-Dieu

Le futur centre commercial tel qu’il sera dans quelques mois. Plus de transparence, un escalier monumental et un toit terrasse végétalisé. Photo DR
Le futur centre commercial tel qu’il sera dans quelques mois. Plus de transparence, un escalier monumental et un toit terrasse végétalisé. Photo DR
Photo DR
Photo DR
Photo DR
Photo DR
Photo DR
Photo DR
Le futur centre commercial tel qu’il sera dans quelques mois. Plus de transparence, un escalier monumental et un toit terrasse végétalisé. Photo DR Photo DR Photo DR Photo DR

En travaux jusqu’en 2020, le centre commercial de la Part-Dieu va nettement s’agrandir et étoffer son offre commerciale autour des loisirs et de la restauration. Les noms des nouvelles enseignes viennent d'être dévoilés. 80% des nouvelles surfaces sont commercialisées.

Ce devrait être le point fort du projet de rénovation du centre commercial de la Part-Dieu en cours. En créant 32 000 mètres carrés de surfaces nouvelles, Unibail Rodamco Westfield, maître d’ouvrage de l’opération entend accorder une large place aux activités de loisirs et de restauration, et accueillir de nouvelles enseignes 305 au lieu de 240 actuellement, dont certaines sont exclusives.

C’est ce que viennent d'annoncer élus et aménageurs depuis le Crayon de la rue Servient : en révélant l’arrivée « d’une offre de loisirs inédite à Lyon » avec l’agrandissement du cinéma UGC qui passe à 18 salles contre 14 actuellement, l’installation du club de fitness novateur John Reed et du leader mondial de la réalité virtuelle hors domicile, The Void.

Un toit terrasse végétalisé

Actuellement en pleine métamorphose, le centre commercial, on dit maintenant le centre de shopping La Part-Dieu, va ainsi voir ses surfaces très nettement augmentées. De quelle manière ? En poussant les murs, en rajeunissant les façades, en introduisant de la lumière, en ouvrant cette «boîte» très ancienne sur le quartier de la Part-Dieu et de ses Affaires, via des transparences et des escaliers monumentaux.

En aménageant aussi un toit terrasse où seront dessinés 7 000 mètres carrés d’espaces extérieurs largement plantés. «Il s’agit bien, indique le maire de Lyon Gérard Collomb, d’une nouvelle place publique largement végétalisée d’où nous aurons une belle perspective sur Lyon». L’idée, indique Anne-Sophie Sancerre, (Unibail-Rodamco) est «de le rendre plus accueillant. À l’ère d’internet, il semble essentiel de proposer un lieu qui créée du lien, où les gens ont envie de se retrouver».

162 000 mètres carrés dédiés au commerce

Et où se retrouveront-ils donc ? Dans des boutiques nouvelles réparties entre le rez-de-chaussée et le 1er  étage de l’extension côté rue Servient, où arrivent des enseignes comme Abercrombie & Fitch , Daniel Wellington ou encore Yuko B. Ou sur le nouveau mall qui rassemblera plus de 20 boutiques sur plus de 2000 mètres carrés. Sandro , Maje et Claudie Pierlot ont choisi de s’y installer. Tout comme «les enseignes les plus influentes du moment» que sont Jimmy Fairly , Atelier de famille ou Balibaris.

À ce jour, indique Alexis Dubois (Unibail-Rodamco), «80% des nouvelles surfaces sont commercialisées, il y a une vraie appétence des enseignes», ajoute-t-il, évoquant aussi, mais sans toutes les nommer pour ménager le suspense, « une grande mixité d’enseignes ».

162 000 mètres carrés dédiés au commerce… Le projet est imposant. Et l’investissement, estimé à quelque 390 millions d’euros, aussi.

25 restaurants sur le toit terrasse

C’est autour des 7 000 mètres carrés de toiture terrasse que se trouveront 25 restaurants et kiosques «allant du spécialiste italien à la cuisine fusion». Côté concepts internationaux, viendront s’installer Temakinho (cuisine fusion nippo-brésilienne) et Copper Branch (menu 100 % végétaux).

Plusieurs premières implantations seront présentes comme Più Più, Panasia, Roberta, Bioburger, Pepperico, L’atelier artisan crêpier, DS café, La cantine libanaise ou Canard Street. À cela il faut ajouter des indépendants lyonnais : Hopper, Chez coco et Bentomania...

A. DU.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?