Auvergne Rhône-Alpes VIH : tests en hausse, cas de séropositivité stables

Le nombre de tests de dépistage est en hausse dans notre région. / Photo archives Progrès / Emmanuelle Viresolvit
Le nombre de tests de dépistage est en hausse dans notre région. / Photo archives Progrès / Emmanuelle Viresolvit

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida (le 1er décembre), la cellule régionale de Santé publique France publie le bilan 2018 de la surveillance et de la prévention des infections à VIH. En 2018, le nombre de sérologies VIH effectuées en Auvergne Rhône-Alpes a été estimé à 604 136 soit 76 pour 1000 habitants, se situant dans la moyenne nationale (hors Ile-de-France).

Ce taux est en augmentation dans notre région, comme en France, depuis 2015. Le nombre de TROD (Test rapide d’orientation diagnostique), réalisés dans des structures, a augmenté de 7,9 % (6 403 TROD réalisés par 12 associations) tandis que la vente des autotests en pharmacie (sans ordonnance depuis septembre 2015), a augmenté de 12 % avec 10 875 autotests vendus en 2018 contre 9 648 en 2017). Le prix moyen de ces autotests a baissé en un an de 27,95 € à 25,84 €.

Campagne jusqu’au 8 décembre

Avec 55 cas par million d’habitants, le nombre de découvertes de séropositivité est resté stable, inférieur à la France métropolitaine hors Ile-de-France. Parmi ces cas, la part des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et la part des hétérosexuels restent stables et proches de 50 % alors que le nombre de cas nés à l’étranger est en augmentation, quel que soit le mode de contamination.

Une campagne de dépistage est organisée dans la région jusqu’au 8 décembre. La liste des actions organisées est disponible sur le site de l’ARS ARA.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?