TRANSPORTS Décines-Charpieu : deux navettes autonomes en service entre le T3 et OL City

Photo Florence VILLARD
Photo Florence VILLARD
Photo Florence VILLARD
Photo Florence VILLARD
Photo Florence VILLARD Photo Florence VILLARD

Baptisées N1, elles relient, depuis le 15 novembre, l’arrêt de tram T3 Décines Grand Large au Groupama Stadium en moins d’un quart d’heure, à la vitesse de 18 km/h. Autonomes, électriques et gratuites, ces navettes circulent en milieu urbain. Une première en France.

Depuis vendredi, deux navettes autonomes et électriques circulent entre l’arrêt de tram T3 Décines Grand Large et le Groupama Stadium. Objectif : desservir l’OL City, un quartier en pleine expansion depuis la construction de l’enceinte où évolue l’Olympique Lyonnais.

Complètement intégrées au réseau TCL, elles répondent, selon Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral (Syndicat mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise), «à la problématique du dernier kilomètre, proposant un complément à l’offre actuelle et à l’extension du T3 les jours de matches ou d’événements pour rejoindre le Groupama Stadium.»

Quelques minutes pour effectuer 1,4 km

Car les navettes, qui peuvent accueillir chacune onze utilisateurs, roulent du lundi au samedi de 8h30 à 19h30, hors événements, à une fréquence de 15 minutes environ. Gratuites, elles sont réservées aux personnes majeures et aux mineurs accompagnés. Un opérateur est systématiquement présent pour parer à tout problème, comme l’exige la réglementation sur les véhicules autonomes.

À une vitesse de 18 km/h maximum sur un trajet de 1,4 km, effectué en quelques minutes selon la circulation, ces navettes baptisées N1 roulent ainsi en milieu urbain, empruntant les rues Ferrer et Sully puis l’avenue Simone-Veil. Surtout, elles franchissent cinq intersections, des feux tricolores et un rond-point. Un partage de voirie innovant, la navette de Confluence évoluant en site fermé.

Une expérimentation de deux ans

Après six mois de tests à Transpolis, ville laboratoire entièrement dédiée à la mobilité , les deux navettes N1, construites par Navya et achetées 487 000 euros par le Sytral grâce aux fonds européens du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 Avenue, sont arrivées à Décines cet été pour une évaluation en situation réelle. Depuis ce vendredi, elles entrent dans une expérimentation de deux ans qui permettra d’évaluer leur impact et décidera de la pérennité du projet.

Pour rappel, Lyon a été choisie, avec Luxembourg, Copenhague et Genève, comme ville pilote pour le développement des véhicules autonomes. La première navette Navly a été expérimentée dans le quartier de la Confluence dès 2016. Puis début 2019, la navette Mia (mobilité intelligente et autonome) a été lancée dans la ZAC des Gaulnes de Meyzieu-Jonage pour desservir cette zone d’activités depuis le terminus du tram T3 à Meyzieu. Et fin 2019, N1 évolue donc, pour la première fois en France, dans la circulation dense d’un quartier urbain.

En chiffres

- 487 000 : en euros, le coût de l’acquisition de deux navettes par le Sytral au constructeur Navya, financée par le projet européen Avenue H2020.

- 1,4 : le nombre de kilomètre du tracé.

- 2 : le nombre de navettes autonomes et électriques, mais aussi le nombre d’arrêts desservis aux deux extrémités du trajet (arrêt de T3 Décines Grand Large et Groupama Stadium), et la durée de l’expérimentation décinoise.

- 7 à 9 : en heures, l’autonomie des navettes.

- 11 : le nombre de places assises.

- 15 : en minutes, la fréquence de passage des navettes.

- 18 : en km/h, la vitesse des navettes. Elle pourra monter à 20 km/h dans les semaines à venir. « Et pourquoi 25 à l’avenir », selon Pascal Jacquesson, directeur général de Keolis Lyon.

Florence VILLARD

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?