TRADITION Beaujol’en Scène : le beaujolais nouveau à l’honneur dans le Vieux Lyon

L’alignement des échantillons, enveloppés dans une "chaussette" pour préserver l’anonymat.  Photo Progrès /Bill NANSON
L’alignement des échantillons, enveloppés dans une "chaussette" pour préserver l’anonymat.  Photo Progrès /Bill NANSON

Mercredi et jeudi soir, les Jeunes Agriculteurs Beaujolais Val de Saône proposent la 23e édition de leur événement Beaujol’en Scène, place Saint-Jean. Deux jours de manifestations, rythmés par la traditionnelle mise en perce du beaujolais nouveau 2019.

Des vins tranquilles ou effervescents, des beaujolais rouge, rosé, blanc… De nombreux vins d’Appellation d’origine protégée du Beaujolais, seront proposés à la dégustation ce mercredi 20 novembre et jeudi 21 novembre, dans le cadre de Beaujol’en Scène. La 23e  édition de l’événement, porté par les Jeunes Agriculteurs Beaujolais Val de Saône, se déroulera à nouveau au cœur du Vieux Lyon, place Saint-Jean (Lyon 5e).

Au programme : la dégustation des crus d’une dizaine de viticulteurs, caves particulières et coopératives confondues, la découverte de l’œnotourisme dans le Beaujolais, des animations ludiques comme un photocall et des tatouages éphémères… Mais aussi, un point restauration où il sera possible de déguster un burger concocté à l’aide de produits 100 % locaux.

L’entrée sous chapiteaux est à 10 € le mercredi (18 h 30 à 23 heures), et 12 € le jeudi (16 à 23 heures).

Déchargement, roulé de tonneaux et mise en perce du beaujolais nouveau

L’événement le plus attendu reste évidemment la mise en perce du beaujolais nouveau 2019. Comme il est de coutume, l’arrivée du millésime est prévue le troisième jeudi du mois de novembre. Avant le traditionnel roulé de tonneaux avenue Adolphe-Max au rythme de la fanfare Beaujol’éfémère, accompagné d’un défilé de flambeaux, les Lyonnais pourront assister au déchargement des tonneaux renfermant le précieux primeur, quai Fulchiron.

Nous voilà replongés « à l’époque de l’Antiquité, lorsque Lyon était non seulement un centre de consommation de vin, mais aussi un centre de redistribution. Le vin y arrivait de toutes les régions de l’Empire dans des amphores », narre les Jeunes Agriculteurs. Ces derniers ont déjà annoncé le cru retenu cette année, pour la valorisation d’un vignoble « de qualité » et « de caractère » : le beaujolais nouveau 2019 est celui du Domaine des Hauts Buyon, de Mathieu Paris.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?