LOISIRS On a testé pour vous les visites architecturales

La visite commence sur le quai Tilsitt, en face du quartier Saint-Georges.  Photo Progrès /Corentin GASTARD
La visite commence sur le quai Tilsitt, en face du quartier Saint-Georges.  Photo Progrès /Corentin GASTARD

Lancées début 2019, ces sorties passionnantes permettent aux amateurs comme aux non-initiés de découvrir un quartier de Lyon en s’intéressant à son architecture et à son rapport au territoire. Celle que nous avons essayée nous a menés du côté de Saint-Georges.

Le petit groupe d’une vingtaine de visiteurs est déjà prêt à explorer le quartier lorsque j’atteins le lieu de rendez-vous. Cette visite, organisée par les Promenades architecturales de Lyon , fait partie d’un ensemble de balades mêlant histoire lyonnaise et architecture de la ville.

Rapidement, Nicolas Bruno Jacquet, guide urbain, conférencier et historien de l’architecture, prend la parole. La visite commence donc ici, sur le quai Tilsitt. Juste en face, l’objet de notre venue : le quartier Saint-Georges, véritable carte postale lyonnaise.

Photo Progrès /JUSTE PHILIPPE
Photo Progrès /JUSTE PHILIPPE

« Au bout de cinq minutes de visite, j’ai été scotchée »

C’est pendant l’introduction qu’une habituée de ces balades me murmure que Nicolas Bruno Jacquet est, selon elle, le meilleur guide pour ce genre de promenade. « Il y a quelques semaines j’avais visité le quartier de Perrache avec lui, me chuchote-t-elle. J’hésitais à y aller, je me disais que Perrache, ça n’était quand même pas très intéressant… Et puis au bout de cinq minutes de visite, j’ai été scotchée. »

Effectivement, très vite, on se rend compte qu’on a affaire à un fin connaisseur. Répondant avec exactitude aux questions qui lui sont posées, notre guide a l’air incollable.

On traverse la Saône et on discute devant l’église Saint-Georges, avant de monter doucement vers les collines du quartier. De temps en temps, Nicolas Bruno Jacquet, qui semble avoir un passe-partout de toutes les portes du coin, nous guide vers un lieu mystérieux et nous en explique les particularités architecturales.

Une visite riche

Quelques visiteurs sont de bons élèves : qu’ils aient déjà participé à plusieurs promenades ou potassé la veille, ils connaissent certaines particularités du quartier…

Et ça tombe bien, parce que toutes leurs remarques permettent à Nicolas Bruno Jacquet de rebondir et d’enrichir son intervention. Un vrai plus, qui permet à l’ensemble de la promenade d’être très intéressante et dynamique.

Finalement la visite se termine comme elle a commencé : avec des réponses précises aux questions posées et une vraie discussion entre visiteurs et guide. Une des visiteuses conclue : « J’adore ce guide, il est très pédagogue et en plus, il ne compte pas son temps pour nous répondre. Je reviendrai, c’est sûr ! »

Il lui reste donc jusqu’au 21 décembre pour profiter de ces visites.

Agenda

Vendredi 8 novembre : Cordeliers, une histoire urbaine de Saint-Bonaventure.

Samedi 9 novembre : Villeurbanne Midtown, les Gratte-Ciel en question.

Samedi 16 novembre : Vieux-Lyon, une histoire urbaine de la cathédrale.

Samedi 23 novembre : Préfecture, l’immeuble bourgeois de la Belle Époque.

Vendredi 29 novembre : Perrache, une histoire urbaine du cours de Verdun.

Dimanche 1er décembre : Lugdunum, une histoire archéologique en marche.

Samedi 14 décembre : Rue de la Martinière, percée urbaine de la Belle époque et Fourvière, architecture et iconographie de la basilique.

Dimanche 15 décembre : Fourvière, architecture et iconographie de la basilique.

Vendredi 20 décembre : Cordeliers, visite du palais de la bourse.

Samedi 21 décembre : Vieux Lyon : maisons et traboules de la Renaissance et Grand Hôtel-Dieu, monument révélé dans la ville.

Promenades architecturales de Lyon. 10 € par personne, règlement sur place, le jour même. 25 personnes maximum par visite.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?