Caluire-et-Cuire | Éducation Entièrement reconstruit depuis deux ans, le collège Lassagne renaît

La visite de l’établissement a montré la modernité et la polyvalence des salles : ici, la physique-chimie peut céder la place à des cours d’informatique.  Photo Progrès /Sylvie SILVESTRE
La visite de l’établissement a montré la modernité et la polyvalence des salles : ici, la physique-chimie peut céder la place à des cours d’informatique.  Photo Progrès /Sylvie SILVESTRE
Les nouveaux locaux sont resserrés autour d’une cour centrale, qui recevra des arbres de haute tige.    Photo Progrès /Sylvie SILVESTRE Les nouveaux locaux sont resserrés autour d'une cour centrale, qui recevra des arbres de haute tige à la Sainte Catherine.  Photo Progrès /Sylvie SILVESTRE
Les nouveaux locaux sont resserrés autour d’une cour centrale, qui recevra des arbres de haute tige.  Photo Progrès /Sylvie SILVESTRE Les nouveaux locaux sont resserrés autour d'une cour centrale, qui recevra des arbres de haute tige à la Sainte Catherine.  Photo Progrès /Sylvie SILVESTRE
La visite de l’établissement a montré la modernité et la polyvalence des salles : ici, la physique-chimie peut céder la place à des cours d’informatique.  Photo Progrès /Sylvie SILVESTRE Les nouveaux locaux sont resserrés autour d’une cour centrale, qui recevra des arbres de haute tige.    Photo Progrès /Sylvie SILVESTRE Les nouveaux locaux sont resserrés autour d'une cour centrale, qui recevra des arbres de haute tige à la Sainte Catherine.  Photo Progrès /Sylvie SILVESTRE

Opérationnel depuis la rentrée de septembre, le collège Lassagne a été officiellement inauguré vendredi 18 octobre, en présence du recteur de l’académie de Lyon, de l’inspecteur d’académie, du président de la Métropole et du maire de Caluire.

Après la démolition d’une partie des bâtiments de 1969, le collège a été totalement reconstruit durant ces deux dernières années sur une moitié seulement de la parcelle d’origine, dans un schéma regroupé.

Cette configuration, définie par l’agence d’architecture Dumétier Design, doit répondre aux nouvelles exigences d’organisation : au rez-de-chaussée a pris place une nouvelle restauration de 600 m² basée sur 480 couverts par jour, avec un fonctionnement en production sur place et un aménagement de type “salade bar”. La création d’une salle de réunion polyvalente avec un usage sportif (qui reste à finaliser), la reconstruction de 300 m² de préau, la réfection du bâtiment administratif, de la partie enseignement et des locaux Segpa, et enfin la réorganisation des espaces extérieurs récréatifs et végétalisés complètent cette profonde mue.

Fin novembre seront plantés dans la cour des tilleuls et des micocouliers déjà adultes, afin d’offrir, dès l’été prochain, un ombrage suffisant à la cour de récréation. Les alentours font aussi l’objet d’un projet paysager pour accroître la présence végétale dans le secteur.

18,3 millions d’euros investis

Les invités ont visité les locaux neufs : salle réservée aux élèves allophones, ateliers Segpa, lingerie et cuisine pédagogiques, salles de classe en îlot ou modulables, espaces de circulation vastes et modernes. La Métropole a investi 18,3 millions d’euros dans cette reconstruction. Le collège compte à ce jour 545 élèves.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?