Vaulx-en-Velin Foncez à la dernière expo du Planétarium, produite par la Cité de l'espace de Toulouse

Space Dreams, c’est la nouvelle exposition à découvrir. Elle est produite par la Cité de l’espace de Toulouse. Photo Laurent Cerino
Space Dreams, c’est la nouvelle exposition à découvrir. Elle est produite par la Cité de l’espace de Toulouse. Photo Laurent Cerino

La nouvelle saison est lancée avec une exposition sur l’histoire de l’espace Space Dreams, à voir jusqu’en août 2020, et deux nouveaux films immersifs, l’un sur le soleil et l’autre sur la matière noire. Tout pour passer un bon moment la tête dans les étoiles.

Une expo : Space Dreams

C’est le moment de réviser l’histoire de l’espace. Space Dreams, la nouvelle exposition du Planétarium revient sur quatre moments forts, évoqués autour de quatre îlots. Produite par la Cité de l’espace de Toulouse, elle restera à Vaulx-en-Velin jusqu’au 9 août 2020.

Ce voyage dans le temps est accompagné de décors immersifs reconstitués à l’aide d’objets, de magazines, de musiques et d’émissions radio.

 Dans chaque îlot, le contexte de l’époque est reconstitué. Photo Laurent Cerino
Dans chaque îlot, le contexte de l’époque est reconstitué. Photo Laurent Cerino

Quatre dates clé

1961 Le 12 avril, le Russe Youri Gagarine gagne le cosmos, dans une sphère de 2,30 m de large. Ses chances de réussite sont de 50 % (sur seize vols, le lanceur avait explosé huit fois). Quatre ans plus tard, Alexis Leonov est le premier cosmonaute à quitter sa capsule en orbite pour flotter dans le vide, relié par seul un câble.

L’homme est décédé le 11 octobre dernier. « Il avait dédicacé gratuitement sa tenue pour le Planétarium de Vaulx », rappelle Simon Meyer, son directeur. On peut la voir dans l’exposition permanente.

 On peut se faire photographier aux côtés des astronautes, dans la station internationale. Photo Progrès /Isabelle Brione
On peut se faire photographier aux côtés des astronautes, dans la station internationale. Photo Progrès /Isabelle Brione

1969. Le 21 juillet, Neil Armstrong foule le sol lunaire. Cette fois-ci, ce sont les Américains qui font la une. L’exploit est suivi en direct par 500 millions de téléspectateurs. Revoyez les reportages de l’époque : Avant l’alunissage , Ce fameux petit pas , Le drapeau.

1997. On roule sur Mars. Un premier engin envoie des images en direct sur Internet. Il est alimenté par des panneaux solaires.

2009. Les programmes sont chers et complexes. On est entré dans une période de collaboration scientifique globale. La Station spatiale internationale est habitée en permanence par six personnes, avec des cycles de 6 mois renouvelés par moitié, tous les 3 mois.

 Un tableau rappelle que dix Français qui se sont envolés dans l’espace. Photo Laurent Cerino
Un tableau rappelle que dix Français qui se sont envolés dans l’espace. Photo Laurent Cerino

Dix astronautes

Thomas Pesquet a été le dernier Français à voyager dans l’espace, de novembre 2016 à juin 2017. Un tableau montre opportunément les dix Français qui se sont envolés.

Le premier, Français et Européen, était Jean-Loup Chrétien (1982). Il y a eu aussi le parrain du planétarium, Michel Tognini, en 1999. Et une seule femme Claudie Haigneré, médecin, pour 25 jours cumulés, en 1996, à bord de la station russe Mir et, en 2001, dans la Station internationale.

Le soleil, notre étoile , c’est l’un des nouveaux documentaires à l’affiche du Planétarium de Vaulx-en-Velin. Photo Progrès /Nasa
Le soleil, notre étoile , c’est l’un des nouveaux documentaires à l’affiche du Planétarium de Vaulx-en-Velin. Photo Progrès /Nasa

Deux nouveaux films…

Depuis fin 2017, un simulateur numérique dernière génération est installé au Planétarium de Vaulx-en-Velin. Deux nouveaux documentaires immersifs à 360° y sont programmés.

On peut ainsi découvrir Le Soleil, notre étoile. Un astre, qui, s’il apparaît comme un disque de lumière dans le ciel bleu, est en fait un corps céleste aux dimensions incroyables et en constante évolution (pour adulte et enfants dès 8 ans)

Et aussi Univers et matière noire. Alors que l’Homme a fini par construire le grand collisionneur d’hadrons (le plus puissant accélérateur de particules au monde), dans la région frontalière entre la France et la Suisse, on commence à percevoir quelques réponses. Important pour la compréhension de notre univers (pour adultes et ados).

Les films durent de 25 à 30 minutes. Chaque séance fait 1 heure. Un médiateur revient sur le thème abordé et présente le ciel du soir et les constellations.

 Un film pour tout savoir sur La matière noire.  Photo Progrès /Nasa
Un film pour tout savoir sur La matière noire.  Photo Progrès /Nasa

…Et deux nouveaux labos

En complément d’un billet d’entrée, le visiteur peut accéder à des labos, autour de deux nouvelles thématiques, celle année.

On retrouve d’abord, La Terre et la Lune. À partir de petites expériences, et en compagnie d’un médiateur, on peut découvrir les premiers instants de notre planète et de son satellite naturel (pour adultes et enfants dès 10 ans. Durée 30 minutes)

Et aussi, Il était une fois l’Espace. Depuis la première mise en orbite du satellite artificiel Spoutnik, en 1957, par l’URSS, jusqu’aux actuelles missions spatiales internationales, on peut revisiter les moments forts de l’exploration spatiale, à l’aide d’archives documentaires ou de petites expériences (pour adultes et enfants dès 8 ans. Durée 30 minutes).

Pratique

Où ? Planétarium, place de la Nation, Vaulx-en-Velin. Tél. 04 78 79 50 13.

Quand ? Vacances de Toussaint : ouvert samedi, dimanche, lundi 10 h 30-18 h, et du mardi au vendredi 9 h-18 h.

Combien ? Il y a deux formules de visites. Visite expos  : accès limité aux expositions, labos et jardin (7 €). Les places se prennent directement à l’accueil, sans réservation. Visite complète  : une séance d’astronomie + accès aux expositions, labos et jardin. Réserver sa place sur le site (10 €).

Entrée gratuite les premiers samedis du mois (sans réservation, retrait des places directement à l’accueil du Planétarium le jour même).

Et aussi. Le Planétarium propose des activités pour les enfants à partir de 20 mois.

Plus d’infos : www.planetariumvv.com

I.B.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?