Mode éthique Végétale, réparable, durable, la basket Wilo fait ses premiers pas

David Chapon a imaginé une basket entièrement végétale et réparable fabriquée en France. Les premiers exemplaires chausseront les internautes qui soutiendront le projet sur Ulule.  Photo Progrès /Stéphanie FERRAND
David Chapon a imaginé une basket entièrement végétale et réparable fabriquée en France. Les premiers exemplaires chausseront les internautes qui soutiendront le projet sur Ulule.  Photo Progrès /Stéphanie FERRAND

Wilo, marque lyonnaise de maroquinerie végane, créée en 2018, fait le pari de l’ultra-durable en créant la première basket responsable, entièrement végétale, fabriquée en France et réparable. Elle invite les internautes à soutenir son lancement.

Pour lutter contre la prolifération des microparticules toxiques libérées par le plastique omniprésent dans notre quotidien, la marque lyonnaise Wilo a décidé de créer une basket totalement végétale, réparable et fabriquée en France.

Un seul atelier possède le savoir-faire

David Chapon, fondateur de Wilo vient de lancer une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule afin de consolider ce projet. Pour l’occasion, les baskets sont proposées au tarif de lancement exceptionnel de 149 € (le prix sera ensuite de 225 €). L’objectif : obtenir au moins 150 précommandes, avant le 7 novembre.

Pour créer cette basket végétale et réparable, le jeune entrepreneur a effectué des recherches et découvert à Panissage, en nord-Isère l’unique atelier au monde ayant le savoir-faire pour produire des semelles en caoutchouc naturel faites main, moulues, chauffées et refroidies exclusivement à partir de lait d’hévéa, sans aucun additif. Collées et cousues avec un piquage latéral, ces semelles confortables pourront être changées dans l’atelier de la marque quand elles seront usées et seront alors recyclées.

Une toile de coton doublée et naturellement déperlante

La toile de coton des baskets Wilo est doublée et naturellement déperlante. Le textile utilisé, 100 % biologique, est certifié GOTS (Global Organic Textile Standard), référentiel mondial exigeant qui garantit que le coton est cultivé sans OGM, pesticides et autres engrais chimiques, avec une consommation d’eau limitée et assure que les droits des travailleurs sont respectés. Les baskets peuvent être lavées en machine.

La tige et l’assemblage de ces chaussures responsables sont réalisés dans l’un des derniers ateliers français de fabrication de chaussures à Cholet, dans le Maine-et-Loire, sur de robustes machines d’époque modernisées.

Afin d’optimiser la forme de cette chaussure pour éviter les frottements et rendre la marche la plus naturelle et agréable possible, Wilo a travaillé avec un podologue.

Comme pour ses articles de maroquinerie, la marque lyonnaise – qui compense toutes ses émissions carbones, comme celles des transports, par des projets d’agroforesterie en Amazonie – a choisi de faire appel à l’association de réinsertion sociale Ateliers sans frontières, installée en région parisienne, pour la préparation et l’envoi de ses colis.

Les baskets sont unisexes et disponibles en quatre coloris (noir, marine, rouge et blanc) et en taille 35 à 46.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?