Fresques : Art-Up en quête de soutien Fresques : Art-Up en quête de soutien

Un félin inspiré du lion de Belfort a été peint par Art-Up sur un mur délabré du quartier de Part-Dieu.  Photo Progrès /Samuel TRIBOLLET
Un félin inspiré du lion de Belfort a été peint par Art-Up sur un mur délabré du quartier de Part-Dieu.  Photo Progrès /Samuel TRIBOLLET
Un félin inspiré du lion de Belfort a été peint par Art-Up sur un mur délabré du quartier de Part-Dieu.  Photo Progrès /Samuel TRIBOLLET

Fresques : Art-Up en quête de soutien

Un félin inspiré du lion de Belfort a été peint par Art-Up sur un mur délabré du quartier de Part-Dieu.  Photo Progrès /Samuel TRIBOLLET
Un félin inspiré du lion de Belfort a été peint par Art-Up sur un mur délabré du quartier de Part-Dieu.  Photo Progrès /Samuel TRIBOLLET

Nouveaux venus sur le marché de la fresque lyonnaise, du moins par rapport à l’historique Cité de la création, les artistes de rue d’Art-Up font peu à peu leur trou. Jeudi, ils ont fini un majestueux lion en noir et blanc au croisement de la rue Paul-Bert et du boulevard Vivier-Merle.

Le mur utilisé, privé, fait face à une large place, le long du tramway menant au Parc OL, bref un emplacement idéal pour une visibilité maximale.

« Le mur était moche et en mauvais état, personne ne le remarquait, alors on a proposé ce projet au propriétaire qui nous a donné son accord, expliquent Julien Bard et Vincent Gobert, les deux artistes-peintres. Avec un lion inspiré du lion de Belfort, pour un clin d'oeil à Bartholdi, on a simplement voulu rendre hommage à la ville. »

Une ville qui pourtant les ignore superbement, estiment-ils. « On est à la recherche de mécènes et de partenariats publics, on aimerait travailler avec la Métropole ou la Ville, arguent-ils, ce n’est pas faute d’avoir essayé, mais on a jamais eu de réponse, alors on travaille surtout avec les entreprises et les particuliers. »

« Notre travail plaît, même le maire nous suit sur Twitter et notre mur des champions du monde fait partie d’un parcours touristique sur les fresques lyonnaises », se félicitent Julien Bard et Vincent Gobert. Située à la sortie du tunnel de la Croix-Rousse côté Vaise, cette fresque représente les trois joueurs lyonnais ayant remporté la Coupe du monde.

Peu soutenus dans la réalisation de leurs projets, les peintres d’Art-Up sont aussi seuls face aux dégradations. En quelques jours, leur lion de Belfort a ainsi été tagué à deux reprises. « Si on laisse faire, c’est le début de la fin, alors on recouvre immédiatement, mais ça prend du temps et il faut être vigilant, dit Julien Bard. Je ne comprends pas qu’on recouvre des fresques, il y a assez de murs à Lyon. »

Consternés par à l’état actuel du Mur du cinéma, largement envahi de tags, les peintres d’Art-Up n’ont pas hésité à proposer directement leurs services au maire Gérard Collomb. À ce jour, il ne leur a toujours pas répondu.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?