TRANSPORTS La ligne A du métro est-elle plus souvent en panne que les autres lignes?

La ligne A accueille en moyenne 66 millions de voyageurs par an. Photo Progrès /Joël PHILIPPON
La ligne A accueille en moyenne 66 millions de voyageurs par an. Photo Progrès /Joël PHILIPPON

Inaugurée en avril 1978, la ligne A du métro lyonnais est souvent critiquée pour des arrêts techniques. Mais Keolis Lyon, l’exploitant des rames, réfute ces accusations.

Depuis son ouverture au public, le 2 mai 1978, le métro A fonctionne avec le même matériel roulant : des modèles MPL 75. Ces derniers ont été réaménagés entre 2011 et fin 2013, mais n’ont pas été remplacés. Conséquence : la ligne est régulièrement qualifiée de vétuste et provoque l’ire des usagers.

Pourtant, le nombre d’incidents techniques enregistré récemment n’est en rien alarmant. Benoît Gaillet, attaché de presse pour Keolis Lyon affirme : « Depuis mi-septembre, nous avons répertorié cinq incidents. Il s’agit de perturbations ayant duré au moins dix ou quinze minutes. Le seul incident de nature technique a eu lieu mercredi. Aux alentours de 17 heures, on a eu une perte d’énergie sur un tronçon. Le métro ne circulait donc que partiellement, entre La Soie et Charpennes. »

Pour les autres perturbations, il s’agit des plus communs bagages oubliés et incidents voyageurs. Le 26 septembre, un colis suspect repéré à Perrache avait entraîné une interruption du trafic pendant plus d’une heure.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?