COMMERCE Charlotte Robert, des ressources humaines à la torréfaction

Elle propose à ses clients de reproduire chez eux l’expérience de dégustation qu’ils ont eue en magasin.  Photo Progrès /Dominique Gourat
Elle propose à ses clients de reproduire chez eux l’expérience de dégustation qu’ils ont eue en magasin.  Photo Progrès /Dominique Gourat

Cafés de spécialité et thés de sélection ont trouvé leur place Grande rue de Vaise, à la boutique de torréfaction “Papillons”. Sélectionnés par Charlotte Robert, ils font voyager, tout en permettant l’amélioration des conditions de vie des femmes qui les produisent.

Plus qu’une boutique, l’atelier “Papillons” se veut un lieu de rencontres, de découvertes et de dégustations. Une idée chère à Charlotte Robert qui, après avoir exercé la profession de directrice des ressources humaines au sein d’une importante société, a décidé de tout remettre en question pour se tourner vers « l’artisanat et le retour au geste ».

A quoi tient ce nouveau projet de vie ?

« Après avoir été DRH pendant plus de 20 ans, car j’avais au départ imaginé que les ressources humaines, c’était s’occuper du développement humain, j’ai ressenti l’inadéquation de mes valeurs avec mon travail. J’ai commencé par reprendre mes études pour devenir coach en entreprise. Mais, j’ai été renversée par une voiture, et après je ne suis plus retournée au travail. J’ai pris cela comme un signe et me suis alors recentrée sur ce qui était important pour moi. »

D’où vous vient cette attraction pour le café ?

« J’ai découvert un très bon café de spécialité dans un coffee-shop de Lyon ! Mais c’est un ami torréfacteur qui m’a donné l’idée d’enclencher la machine, et je me suis alors formée à ce métier. Mon idée n’était pas de créer un coffee-shop, mais de réintroduire le geste artisanal, le torréfacteur dans la vie du quartier. Je voulais inclure mes valeurs personnelles dans ce projet car j’ai beaucoup de plaisir à choisir le café, le travailler, et le faire déguster dans la convivialité. »

Quel type de consommation défendez-vous ?

« Je travaille avec des productrices concentrées sur la qualité du café tout au long de la chaîne, plus sur le seul rendement. L’effort social poursuivi en ne proposant que des cafés produits par des femmes ouvre des programmes améliorant leur condition et ciblant les écoles autour des fermes et des moulins, pour le bien des enfants. ».

Charlotte Robert. Torréfactrice. 20, Grande rue de Vaise. Lyon 9e. Email : lyon@torrefaction-papillons.com. Tél : 06.78.93.25.40.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?