LOISIRS Et si vous vous lanciez dans le roller freestyle ?

Amélie, Loris et Frédéric pratiquent le roller freestyle en famille.  Photo Progrès /Jean-Marc MANIFICAT
Amélie, Loris et Frédéric pratiquent le roller freestyle en famille.  Photo Progrès /Jean-Marc MANIFICAT
Des nouvelles structures sont en cours d’installation. Photo Progrès /Jean-Marc MANIFICAT
Des nouvelles structures sont en cours d’installation. Photo Progrès /Jean-Marc MANIFICAT
Amélie, Loris et Frédéric pratiquent le roller freestyle en famille.  Photo Progrès /Jean-Marc MANIFICAT Des nouvelles structures sont en cours d’installation. Photo Progrès /Jean-Marc MANIFICAT

De nouvelles structures sont proposées au skatepark de Lyon cette année, pour ceux qui veulent se lancer dans le roller freestyle, une discipline exigeante et motivante.

Clément Izoulet est le plus ancien bénévole et président de l’association qui gère le Skatepark de Lyon.

Il explique ce qu’est le roller freestyle, pratiqué ici : « Le roller freestyle, ou agressif ou encore street – bien des appellations pour une discipline qui reste dans l’ombre du skate ou de la trottinette – est un sport de glisse que l’on pratique en milieu urbain ou dans un skatepark. C’est une pratique extrême à la base d’un sport basique qu’est le roller. On utilise alors le roller freestyle pour glisser (slider) sur des rebords de type marches, rails, barres de fer ou en faisant des sauts de marches, de tremplins ou de rampes ».

Une discipline qui compte de nombreux bienfaits : « Cette activité développe tant le corps que l’esprit, poursuit-il. Il faut de la volonté, de la confiance en soi, on est confronté à l’échec, et on peut laisser libre cours à sa créativité. »

Infos pratiques

Il existe quatre sessions de cours : le niveau débutant (lundi de 18h15 à 19h45), le niveau confirmé (lundi de 18h45 à 20h), l’initiation (mercredi de 17h15 à 18h30) et le niveau débutant (le mercredi de 18h30 à 19h45).

Côté matériel, il faut avoir sa propre paire de roller en ligne, un casque, des coudières, des genouillères et des protèges poignets. »

De notre correspondant local Jean-Marc MANIFICAT

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?