Patrimoine Coppola, prix Lumière 2019, viendra-t-il voir le Mur du cinéma ?

Le mur du cinéma dans un état déplorable. Photo Progrès /Jean Marc MANIFICAT
Le mur du cinéma dans un état déplorable. Photo Progrès /Jean Marc MANIFICAT
Ici, tout est délabré.  Photo Progrès /Jean Marc MANIFICAT
Ici, tout est délabré.  Photo Progrès /Jean Marc MANIFICAT
« Silence… On ne tourne plus ! »  Photo Progrès /Jean Marc MANIFICAT
« Silence… On ne tourne plus ! »  Photo Progrès /Jean Marc MANIFICAT
Le mur du cinéma, 4 place Gabriel Péri, est dégradé de jour en jour.  Photo Progrès /Jean Marc MANIFICAT
Le mur du cinéma, 4 place Gabriel Péri, est dégradé de jour en jour.  Photo Progrès /Jean Marc MANIFICAT
Le mur est attaqué par les déjections canines.  Photo Progrès /Jean Marc MANIFICAT
Le mur est attaqué par les déjections canines. Photo Progrès /Jean Marc MANIFICAT
Le mur du cinéma dans un état déplorable. Photo Progrès /Jean Marc MANIFICAT Ici, tout est délabré.  Photo Progrès /Jean Marc MANIFICAT « Silence… On ne tourne plus ! »  Photo Progrès /Jean Marc MANIFICAT Le mur du cinéma, 4 place Gabriel Péri, est dégradé de jour en jour.  Photo Progrès /Jean Marc MANIFICAT Le mur est attaqué par les déjections canines.  Photo Progrès /Jean Marc MANIFICAT

L’invitation est lancée. Elle émane du comité de syndic du 4 place Gabriel-Péri et vise autant à accueillir la star de cinéma qu’à alerter sur l’état, déplorable, dans lequel le mur du cinéma est laissé.

Le comité de syndic du 4 place Gabriel-Péri, a invité lors du 10e festival Lumière du 12 au 20 octobre, Francis Ford Coppola prix Lumière 2019 , Thierry Frémaux, directeur de l’Institut Lumière de Lyon et délégué général du festival de Cannes, ainsi que Myriam Picot, maire du 7e arrondissement, vice-présidente de la Métropole de Lyon, chargée de la culture et présidente du musée des Confluences et Loïc Gräber, adjoint à la culture de Lyon, pour découvrir et parcourir « Le mur du cinéma » situé 4 place Gabriel-Péri.

Reste à savoir si tout ce beau monde répondra à l’invitation…

Depuis 2 ans, cette fresque est dégradée par des tags

En tout cas, une chose est sûre, pour accueillir la star du cinéma comme il se doit, il faudrait, avant tout, redonner au mur du cinéma, son cachet. C'est ce que souhaite, aussi, le comité de syndic, qui veut alerter sur l'état de cette attraction touristique.

Et pour cause. Ce mur peint sur 500 m², créé et réalisé par la Cité de la création en 1996, qui fait partie intégrante des 3 murs peints proposés aux touristes de passage à Lyon (La fresque des Lyonnais, 2 rue de la Martinière et le mur des Canuts, 36 boulevard des Canuts et représente dans sa partie haute un décor de tournage, dans sa partie basse une mise en scène du 1er film avec un des frères Lumière et sur le côté des films tournés à Lyon n’est plus que l’ombre de lui-même.

Depuis 2 ans, cette fresque est dégradée par des tags et attaquée par des déjections urinaires malodorantes. Pourtant, elle est toujours inscrite aux murs peints de Lyon et que des touristes y passent. Quelle déception pour eux de le trouver dans cet état. « Quelle image vont-ils avoir de Lyon ? », se demande Aude, habitante de la place Gabriel Péri, c’est une honte ! »

Une honte aussi selon le comité de syndic du 4 place Gabriel-Péri. Ce comité fait partie des 35 représentants d’immeubles regroupés en collectif qui mène actuellement une enquête auprès des habitants de la rue Pasteur, de la rue de Marseille et de la grande rue de la Guillotière pour recueillir et recenser les différents problèmes relatifs aux incivilités, aux bruits, au manque d’hygiène des rues.

De notre correspondant Jean-Marc MANIFICAT

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?