Transport La ville tente de s’adapter aux nouvelles habitudes de circulation

Skate, vélos, trottinettes et piétons… tous doivent de plus en plus apprendre à cohabiter.  Photo Progrès /David TAPISSIER
Skate, vélos, trottinettes et piétons… tous doivent de plus en plus apprendre à cohabiter.  Photo Progrès /David TAPISSIER

Après le lancement de la charte de la Ville, le début de verbalisation des trottinettes, la prochaine étape devrait arriver dans quelques semaines sous la forme d’une carte des zones de stationnement dédiées au free-floating.

Un simple croisement… et la mécanique se met en marche, au passage du rouge au vert pour les piétons. Skate, vélos simples ou électriques mais également trottinettes en tous genres se croisent, plus ou moins rapidement. Bus, scooters, motos et voitures thermiques et électriques prennent le relais au changement de feu… Bienvenue à Lyon, dont les habitudes de circulation évoluent à un rythme soutenu. Assez logique donc de voir la Ville de Lyon essayer d’organiser le mieux possible cet incessant ballet.

Parmi les nouveautés depuis un an , les trottinettes électriques en libre-service dont le nombre a explosé. Jusqu’à huit opérateurs ont déployé leurs véhicules et faute de législation en la matière, la Ville a paré au plus pressé en lançant en mars une charte de bonne conduite.

Pas d’engagement à l’époque, mais un signe de bonne volonté à respecter et faire respecter aux utilisateurs les règles de régulation de leur activité. Difficile pour autant d’être derrière les utilisateurs et c’est finalement la ville qui a commencé à récupérer les véhicules gênants. 670 ont ainsi été mis aux objets trouvés. Il en reste encore une trentaine qui n’a toujours pas été récupérée.

Les utilisateurs devront… marcher

Mais face au ras-le-bol des usagers des trottoirs, la sanction devenait incontournable. Le 9 mai, Gérard Collomb a donc pris un arrêté municipal interdisant l’usage des trottinettes sur les trottoirs et les berges de Saône. De depuis quatre mois, les premières contraventions ont commencé à tomber : 102 contraventions à 35 € pour circulation sur le trottoir et 14 pour stationnement gênant sur le trottoir. Une première étape qui devrait être suivie rapidement par l’édition d’une carte des futurs emplacements de stationnement sur Lyon, préparée en collaboration avec la Métropole mais également par une refonte et une publication de la charte afin de pouvoir plus facilement la faire respecter.

Carte, charte, limitation de vitesse dans les parcs autant d’actions dont le but est clair : garantir la circulation et la sécurité des piétons. « Une fois établie, la carte sera présentée aux associations, ainsi qu’aux sociétés de location. Nous réfléchissons à certains emplacements qui ne devraient gêner ou pénaliser personne, mais soyons clairs, il faudra marcher pour les utilisateurs. Reste à voir l’aménagement et les travaux nécessaires pour leur mise en place. Si ce n’est que de la peinture pour de la délimitation, ça peut aller vite. Sinon, ça prendra plus de temps », explique Jean-Yves Sécheresse.

Difficile pour le moment de connaître le détail du calendrier mais la carte devrait être terminée en octobre. Quant à la limitation de la vitesse « il faut que ce soit simple » rajoute l’élu. « Tout va être affiné mais je le répète, en tenant compte des piétons ».

Le plus difficile étant de réfléchir à une organisation qui satisfasse tout le monde. Celle-ci dépendra, évidemment, de la future loi LOM (la loi d’orientation sur les mobilités) qui devrait arriver avant la fin de l’année.

David TAPISSIER

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?