Lyon 7e Le 27 Madeleine : le bar a changé, à l’image de son quartier

La pétanque est étonnamment devenue un atout de cette terrasse branchée.  Photo Progrès /Pierre PETITCOLIN
La pétanque est étonnamment devenue un atout de cette terrasse branchée.  Photo Progrès /Pierre PETITCOLIN

Le bar de la Madeleine, ancien lieu de la boule lyonnaise, est aujourd’hui lieu de rendez-vous d’après le travail pour jeunes actifs.

Ancien bar de quartier, l’établissement a évolué avec le centre du 7e arrondissement. Quand on passe par le croisement de Saxe-Gambetta pour y aller, on ne s’y trompe pas. Un magasin de vélos électriques, des supérettes bio, des cavistes locaux ont ouvert ces dernières années dans ce quartier.

On n’y entre pas par hasard : l’accès au 27 Madeleine se fait par une petite porte ouverte sur la Rue Domer. Le lieu est intime, entouré d’épais murs et d’immeubles. Une discrétion qui selon Malika Zeghmouri, qui gère l’établissement, n’est pas vraiment un avantage : « Cette partie-là du 7e n’est pas très passante en journée, on marche surtout le soir », raconte-t-elle.

Une centaine de tables occupent la grande cour intérieure. Elles sont entourées des cuisines, du bar et des deux terrains de pétanque. Tout est à la fois en extérieur et séparé du reste de Lyon. De grands arbres permettent de garder la terrasse au frais et à l’ombre, un atout pendant l’été. À son maximum, la terrasse pourrait accueillir 200 clients, sur une centaine de tables.

Parfait après le travail

Le rosé et le champagne ont remplacé les bières blondes et le pastis. On y joue toujours mais à la pétanque, plus aux boules lyonnaises (voir encadré). Malgré le changement de règles, elles font toujours partie de l’identité du bar.

Christian Berthet, ancien tenancier et champion du monde de boules lyonnaises, a transmis à Malika Zeghmouri et à un ami la gestion de son établissement il y a deux ans et demi.

« Le public a rajeuni, et il est passé à la pétanque, beaucoup plus à la mode » raconte cette dernière. Malgré ce changement, les terrains restent appréciés des clients.

« On ne s’y attend pas »

Les joueurs sont surtout des trentenaires, venus après leur journée de travail. C’est le cas de Morgane : « J’ai découvert la terrasse il y a quelques mois, en passant devant : j’habite juste à côté. L’ambiance est plutôt cool, c’est super d’avoir des lieux extérieurs comme ça au milieu de Lyon ».

Alison, sa voisine de table, ajoute : « C’est vrai qu’avant d’entrer, on ne s’y attend pas. »

Quand on lui parle d’une clientèle de jeunes actifs dans son bar, la gérante approuve : « Parfois, ils proposent même à leur entreprise d’organiser des événements de team building ici. Ça se fait beaucoup l’été, jusqu’à deux ou trois par soir »

Une carte minimaliste

La carte propose des choix réduits : les bières sont très convenues. Les sept cocktails proposés, recherchés mais assez chères, sont plus en accord avec le côté branché du nouveau bar de la Madeleine. On y retrouve l’incontournable Spritz, et d’autres à base de Gin ou de vodka mélangés surtout avec des fruits. Idem pour les planches, elles permettent de bien manger à condition d’y mettre le prix. Petite particularité maison : pour commander, il faut retenir son numéro de table, et se rendre au bar et demander qu’on nous livre nourriture et boisson.

Une recette qui semble bien fonctionner, mais surtout en été. « On a réaménagé l’intérieur pour être moins saisonniers, mais le bar marche surtout bien à la belle saison », explique Malika Zeghmouri.

De la boule lyonnaise à la pétanque

Installées à côté des tables, deux jeux de pétanque se font face. L’établissement met des boules à disposition des clients, jusqu’à 22 heures, « pour ne pas gêner le voisinage ».

Catherine et Nadine sont en pleine partie en début de soirée. La première raconte : « C’est agréable de pouvoir jouer quand je viens ici. Je sais qu’à Lyon il y a beaucoup d’adeptes de la boule lyonnaise, mais là, il n’y a pas la place. Et puis c’est plus simple, la pétanque ».

En effet, la boule lyonnaise demande un terrain de grande taille : 27,50 mètres de long, et 4 de large. Des dimensions incompatibles avec la centaine de tables présentes sur la terrasse. Et les règles de la boule lyonnaises sont assez peu connues des jeunes générations qui fréquentent à présent le bar, contrairement à celles de la pétanque.

> 27 rue de la Madeleine, Lyon 7e. http://27madeleine.fr/fr

De notre correspondant local, Pierre PETITCOLIN

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?