COMMERCE A la Croix-Rousse, SO6 La Saucissonnerie, le nouveau comptoir d’Hubert Vergoin

Hubert Vergoin, le chef du Substrat, dans son nouvel antre  croix-roussien.  Photo Progrès /Yves LE-FLEM
Hubert Vergoin, le chef du Substrat, dans son nouvel antre croix-roussien.  Photo Progrès /Yves LE-FLEM

« L’idée est de proposer un lieu convivial et décontracté qui tourne autour de la saucisse"

Un peu à l’étroit dans son restaurant de la rue Pailleron, Hubert Vergoin, chef gérant du Substrat, lorgnait depuis quelque temps sur le local situé sur le trottoir d’en face et rendu libre il y a plus d’un an par la fermeture du bar à chats, le Chamouraï.

Après trois mois de travaux, le chef croix-roussien s’y installe, ouvrant début juillet SO6 La Saucissonnerie, un bistrot comptoir saucisse et pinard.

« Un mélange de bodega, bar à vin et cave à manger »

« L’idée est de proposer un lieu convivial et décontracté qui tourne autour de la saucisse. Un endroit où l’on peut venir boire un verre de vin et casser une croûte en toute simplicité, un mélange de bodega, de bar à vin et de cave à manger », avance le chef. Et d’ajouter « un avant ou un après Substrat, un peu plus canaille ».

Au mur, un papier kraft déroulant affiche la sélection de la semaine.

À des prix oscillants entre 8 et 12 euros, on y trouve, entre autres, un classique hot-dog, tomate, moutarde, roquette, un sabodet, crème à l’oseille, œufs de truite, câpres, ou bien encore la saucisse à la raie, sarrasin, mayo fumée, cumin noir ou la salade de tentacules de poulpe au jus de merguez, salicorne.

Le tout accompagné de vins de producteur, bio, nature, ou de bières artisanales. Le décor joue la carte de l’imaginaire et de l’enfance. Pas de tables ici, mais deux grands comptoirs en bois où il faudra sûrement jouer des coudes, la jauge du restaurant affiche en effet 15 à 20 places.

SO6 La Sauscissonnerie. 8, rue Pailleron. Lyon 4e. Ouvert de 18 à 1 heures les jeudis, vendredis et samedis. Pas de téléphone, pas de réservation.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?