TOURISME Faites le tour du monde en une nuit au Mob Hotel de Confluence

La terrasse est l’une des parties communes de l’hôtel et sera bientôt équipée d’une piscine.  Photo Progrès /Laurene ROCHETEAU
La terrasse est l’une des parties communes de l’hôtel et sera bientôt équipée d’une piscine. Photo Progrès /Laurene ROCHETEAU

Tour à tour chalet branché, temple bouddhiste ou colonie de vacances, le Mob Hotel propose à ses visiteurs de multiples ambiances. Rassembler des voyageurs pour leur faire partager une expérience commune est d’ailleurs le but de l’établissement.

C’est un sourire qui nous accueille en premier lorsqu’on arrive au Mob Hotel, situé sur le quai Rambaud. Le personnel, très avenant, met immédiatement à l’aise. Le staff est jeune, la trentaine, on a un peu l’impression de venir séjourner chez des copains. Des copains qui accueillent tout de même 120.000 visiteurs par an.

«Un lieu de vie où se croisent différentes populations»

«L’hôtel est très bien pour une escapade d’un week-end», déclare Matthieu Lecan, le directeur du Mob. Chacune des 99 chambres a un accès sur l’extérieur, pour profiter de la vue sur la Saône. Ici, pas de télévision dans les chambres. L’idée, c’est de passer un moment tous ensemble, d’échanger, de partager.

«C’est un lieu de vie où se croisent différentes populations, explique Matthieu Lecan. L’idée, c’est que les gens passent beaucoup de temps dans les parties communes.» Au restaurant, à la bibliothèque, ou sur la terrasse. De toute façon, pas besoin de télévision quand chaque partie de l’hôtel nous fait voyager dans un pays différent.

Un chalet nord-américain dans le restaurant

Dans le restaurant de l’hôtel, il suffit de lever la tête pour se croire dans une forêt nord-américaine. Devant le bar, les suspensions en bois et en épis de blé ne sont pas sans rappeler les attrape-rêves en plumes populaires dans la culture amérindienne. La statue effet bronze d’un immense cerf surveille le baby-foot. Les hautes bibliothèques en bois tapissent tout le mur du fond. Un canapé est installé devant une cheminée, pour s’y réchauffer en hiver en feuilletant un bon livre, éclairé par un lustre fait de feuilles aux couleurs automnales.

À tout moment, on pourrait s’attendre à ce qu’un bûcheron arrive dans cette salle semblable à un chalet. Dans ce restaurant 100 % bio, ce ne sont pas des trophées de chasse qui pendent aux murs, mais toutes sortes de fruits accrochés sur des planches en bois. «Ci-gît Lady Banane, peut-on lire sur l’une d’entre elles. Sacrifiée pour devenir une garniture de pancake.» Dans un coin du restaurant, une table de mixage laisse penser que l’endroit peut rapidement passer de «chalet paisible» à «boîte de nuit branchée».

Ambiance asiatique dans le couloir

En quittant le restaurant, il faut passer dans un long couloir pour accéder aux ascenseurs qui mènent aux chambres. La décoration change et nous transporte cette fois en Asie. Les guirlandes de fanions colorés font penser aux drapeaux de prière qui entourent les temples bouddhistes dans la région de l’Himalaya.

Les portraits accrochés aux murs rappellent ceux des dynasties chinoises. Même l’épais rideau rouge qui sépare le couloir de la réception contribue à créer cette petite bulle de « zénitude ». Dans l’ascenseur, c’est une ambiance encore différente qui nous mène vers les chambres : la petite cabine tapissée de lattes de bois prend des airs de cabane de pêcheur.

Un mélange des styles dans les chambres

Dans les chambres, on retrouve un mélange de différents styles croisés ailleurs dans l’hôtel. Les épais rideaux rappellent ceux de l’ambiance asiatique chaleureuse du rez-de-chaussée. Dans la suite “Master Mob”, les meubles en bois rappellent la décoration de style chalet du restaurant. Carrelée de blanc et équipée de meubles en bois, la salle de bains fait même penser à un sauna scandinave.

Une colonie de vacances sur la terrasse

Sur la terrasse en bois, la décoration nous transporte immédiatement dans un “summer camp”, comme on en voit dans les films américains. Salon de jardin confortable, toiles tendues pour protéger du soleil, tabourets de bar fait en rondins de bois, table de ping-pong et pistolet à eau - il ne manquerait plus que le feu de joie au bord du lac pour se croire en colonie de vacances … Et ça tombe bien, puisqu’une piscine y est prévue pour avril prochain.

Le MOB Hotel est situé au 55, Quai Rambaud (2e arrondissement). L’établissement propose 99 chambres, dont huit suites. Le prix varie entre 99 et 249 € la nuit – des prix qui peuvent eux-mêmes augmenter selon la période de l’année. Réservation sur www.mobhotel.com/lyon/

Laurène ROCHETEAU

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?