Transport Mobilité à Lyon : comment se déplacent les habitants ?

52% des sondés affirment prendre les transports en commun au moins une fois par semaine.  Photo Progrès /Joel PHILIPPON
52% des sondés affirment prendre les transports en commun au moins une fois par semaine. Photo Progrès /Joel PHILIPPON
Photo Progrès /Joel PHILIPPON
Photo Progrès /Joel PHILIPPON
Photo Progrès/Stéphane GUIOCHON
Photo Progrès/Stéphane GUIOCHON
52% des sondés affirment prendre les transports en commun au moins une fois par semaine.  Photo Progrès /Joel PHILIPPON Photo Progrès /Joel PHILIPPON Photo Progrès/Stéphane GUIOCHON

Une étude internationale menée par l’opérateur de transports publics Keolis révèle les pratiques et les attentes des Lyonnais en matière de déplacement.

Entre Lyon, Paris, Londres et Shanghai, la comparaison est moins surprenante qu’il n’y paraît.

Une récente enquête internationale * réalisée par Keoscopie, l’observatoire de la mobilité piloté par le groupe Keolis, renseigne sur « l’usage et la perception des nouvelles technologies, les habitudes de mobilité et l’impact du digital » sur celles-ci.

Fort de ces résultats, l’opérateur privé en charge du réseau de transports en commun lyonnais, fournit des observations sur la qualité des déplacements à Lyon.

Les mobilités douces davantage plébiscitées que la voiture

La marche, le vélo ou encore la trottinette … 81 % des Lyonnais interrogés disent privilégier ces modes de transports pour les trajets supérieurs à 15 minutes, au moins une fois par semaine. Et ils sont 52 % à utiliser les transports en commun au moins une fois par semaine.

Le métro est ainsi le 2e moyen de transport le plus plébiscité (43 %) derrière la marche. Mais en comparaison de Paris, Londres ou Shanghai, les sondés lyonnais sont les plus nombreux (66 %) à choisir la voiture comme moyen de locomotion dans la semaine.

Là où les Parisiens ne sont que 47 % à y recourir.

Un réseau de transports diversifiés

47 % des Lyonnais interrogés confirment utiliser différents modes de transport pour un même trajet mais aussi d’un jour sur l’autre.

Lyon concurrence ainsi Paris en matière d’intermodalité et de multimodalité, avec la combinaison possible de plusieurs modes de transport existants comme les tramways , les bus, le funiculaire, le métro ou encore les parkings relais et les pôles d’échanges.

Des usagers satisfaits mais en attente d’améliorations

Les transports en commun restent une source de satisfaction à Lyon. 60 % des sondés apprécient leurs métros et 43 % leurs bus tandis que les Parisiens ne sont que 33 % à se satisfaire de ces deux moyens de transport. Néanmoins, il y a du mieux à faire côté lyonnais.

Ils sont plus de 80 % à demander l’amélioration des infrastructures destinées aux piétons, plus de confort dans les transports en commun et l’augmentation de leur fréquence les soirs et les week-ends.

*Étude basée sur près de 6 600 interviews réalisées dans 37 zones urbaines de 15 pays, par Ipsos pour le compte de Keolis en juillet et août 2018.

Mariama DARAME

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?