TRAVAUX 400 chantiers à Lyon : le grand casse-tête pour les automobilistes

Le pont Winston-Churchill est fermé dans les deux sens depuis le 5 août.  Photo Progrès /Aline DURET
Le pont Winston-Churchill est fermé dans les deux sens depuis le 5 août.  Photo Progrès /Aline DURET

Cet été, pas un quartier, pas une rue ou presque qui ne soient touchés par un chantier. A Lyon, juillet et août riment avec embouteillages. La période est rude pour ceux qui restent. Ou plutôt ceux qui n’ont d’autres moyens que de circuler en voiture. 400 sites seraient touchés.

Est-ce la fin du mandat qui pousse les maîtres d’ouvrage divers et variés à terminer les travaux ou les aménagements d’espaces publics pour lesquels des crédits ont été votés?

Ou serait-ce alors la proximité d’échéances électorales (Municipales en mars 2020) qui, par tradition, poussent les élus à accélérer le mouvement, à l’heure de prochains bilans?

Il y a sans doute un peu de tout cela.

«Cette année, c’est le pompon»

Et puis, il y a les urgences, la reprise des réseaux, les inévitables travaux d’entretien qui viennent surcharger les agendas déjà bien remplis. Sans oublier les chambardements liés au tramway, maintenance des voies et création de la ligne T6 , des chantiers bien encombrants pilotés par le Sytral. Ce qui a pour effet, d’ailleurs, de dérouter aussi les utilisateurs des transports en commun, un peu perdus par tous les changements.

Et que dire des touristes qui débarquent à Perrache? «On s’y perd un peu», lance l’un des voyageurs qui cherche à rejoindre la Confluence.

«Cette année, c’est le pompon», soupire un riverain. Faut-il y voir une simple impression? «Bien sûr que non», affirment certains conducteurs agacés par les déviations à répétition.

Le cours Charlemagne embouteillé comme à la rentrée… Exaspérant. Des automobilistes qui se cassent le nez sur les barrières en béton installées devant le pont Churchill fermé dans les deux sens en août… Énervant.

Et pourtant. On nous dit qu’il faut mettre un petit bémol à ce concert de mécontents. Chiffes à l’appui.

2016, l’année record

En 2019, avancent les services de la Métropole de Lyon, on enregistre 1.200 chantiers sur le domaine public de la Métropole durant l’été, dont 470 à Lyon et Villeurbanne. Mais c’est moins que les années précédentes. 

1.480 en 2018, 1.380 en 2017 et 2.100 en 2016 dont 1.300 rien qu'à Lyon et Villeurbanne, l’année record.Ce chiffre était lié aux élections municipales de 2015 qui ont retardé le démarrage des travaux. Ce qui s’est traduit par un report des chantiers sur l’année suivante.

Donc moins de chantiers cette année, mais peut-être plus importants. Comme à la Part-Dieu évidemment où ont lieu les plus volumineuses opérations ou encore dans le secteur de Presqu’île où l’on réaménage la plupart des espaces publics vieillissants.

Il faut dire aussi que tout ce tintouin touche des axes importants, les quais de Saône ou du Rhône, ceux qui mènent aux deux collines, Fourvière et la Croix-Rousse. À cela précisent les services de la Métropole, il faut ajouter les travaux liés aux opérations immobilières en particulier sur les 9e et 7e arrondissements, ainsi qu’à la Confluence.

Le plus gros devrait être terminé autour du 23 août.

Un pont et des voiries fermés

Le point Winston-Churchill fermé dans les deux sens depuis ce lundi. Aline DURET
Le point Winston-Churchill fermé dans les deux sens depuis ce lundi. Aline DURET

Après le réaménagement du cours d’Herbouville qui, pendant des mois, a impacté la circulation, voilà que le secteur va de nouveau vivre des moments difficiles avec la fermeture du pont Winston-Churchill, du 5 au 23 août dans les deux sens. On y refait les joints d’étanchéité. Seuls les vélos et les piétons pourront l’emprunter.

Un peu plus haut sur la colline, c’est l’une des artères principales, la grande rue de la Croix-Rousse qui est fermée pour cause de réfection de voirie. La circulation y sera interdite par tronçons successifs entre la place Joannès-Ambre et la petite place de la Croix-Rousse. La ligne C13 n’y passe plus.

Le cours Vitton est en travaux jusqu’à la fin de l’année entre les rues Tête-d’Or et Garibaldi. La réfection de la chaussée et des trottoirs pour la rendre plus sûre a entraîné une réduction des voies de circulation. Une seule voie sur les trois est accessible aux automobilistes.

La création de pistes cyclables par phases jusqu’en mars 2020 tout le long du quai Fulchiron entre le pont Kitchener-Marchand et le pont Bonaparte réduit désormais l’emprise des voies dédiées à la circulation. C’est l’installation d’une bande cyclable, mais aussi d’un plateau ralentisseur et la réfection de la chaussée qui provoquent des perturbations avenue du Point-du-Jour.

Les très encombrants chantiers du tramway

Le Sytral a engagé cet été des travaux de maintenance des voies, des rails et des aiguillages sur les lignes T1 et T2. Principal changement l’interruption du service du T1 entre Debourg et Charpennes jusqu’au 23 août.

La déviation mise en place amène beaucoup de confusion dans un secteur déjà très compliqué. La circulation reste interdite quai Claude-Bernard entre la rue Professeur-Grignard et le point Galliéni jusqu’au 19 août. Ce sont ces mêmes travaux qui entraînent la fermeture de la rue Garibaldi entre les rues Servient et de la Part-Dieu jusqu’au 20 août.

Aline DURET

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?