TRAVAUX Rue Servient, les habitants n’en dorment plus la nuit

En plus des travaux de rénovation du tramway, des chantiers de nuit empêchent les habitants de la rue Servient de fermer l’œil.  Photo Progrès/Laurene ROCHETEAU
En plus des travaux de rénovation du tramway, des chantiers de nuit empêchent les habitants de la rue Servient de fermer l’œil.  Photo Progrès/Laurene ROCHETEAU
Photo Progrès/Laurene ROCHETEAU
Photo Progrès/Laurene ROCHETEAU
En plus des travaux de rénovation du tramway, des chantiers de nuit empêchent les habitants de la rue Servient de fermer l’œil.  Photo Progrès/Laurene ROCHETEAU Photo Progrès/Laurene ROCHETEAU

Alors que les travaux pour améliorer les lignes de tramway se poursuivent, des habitants de la Part-Dieu se plaignent de travaux de nuit qui les empêchent de dormir. Nous avons rencontré Micheline, qui vit rue Servient. Dans son quartier, plusieurs projets urbains se chevauchent actuellement. Chaque soir, le bruit l’empêche de trouver le sommeil.

Toute la journée, c’est un concerto de marteaux-piqueurs et de grue de chantier dans le quartier de la Part-Dieu. Les travaux d’amélioration de la ligne du tramway y durent du matin jusqu’au soir. Mais à l’heure où les Lyonnais quittent le bureau et rentrent chez eux, les travaux reprennent de plus belle.

Rue Servient, il arrive même que l’on ne ferme pas l’oeil de la nuit à cause du bruit. Entre la chaleur, le manque de sommeil, les nuisances sonores, la poussière, certains habitants, excédés, ne savent plus vers qui se tourner.

C’est le cas de Micheline (prénom d’emprunt) qui habite rue Servient. Ses nerfs sont mis à rude épreuve. Alors qu’elle supporte déjà le bruit des chantiers toute la journée, elle doit également faire avec la nuit. « L’autre soir, ça n’a duré que 30 minutes, mais la tractopelle est bien allée faire des travaux ailleurs, alors on ne doit pas être les seuls à se plaindre du bruit. »

Micheline, qui sait que les travaux sont prévus jusqu’au 25 août, est excédée par cette situation. Elle est allée plusieurs fois à la rencontre des employés du chantier, sans grand succès. « Ils nous répètent qu’ils ont l’autorisation de la mairie », raconte-t-elle.

Du bruit causé par des livraisons de rails

Sytral , la société qui gère le réseau TCL, affirme que tous ces travaux se font de jour : « Si on doit faire des travaux de nuit, on notifie les riverains par courrier au moins une semaine à l’avance ».

L’entreprise annonce toutefois que des livraisons nocturnes de rails peuvent être à l’origine de nuisances pour les habitants, comme cela a été le cas dans la nuit du 11 au 12 juillet.

Micheline comprend le besoin de faire des travaux de nuit, surtout durant cette période de forte chaleur. Elle remet néanmoins en cause l’indifférence de certaines équipes du chantier pour les habitants du quartier : « L’autre nuit, ils ont sorti les rails et une fois qu’ils les ont fait tomber bruyamment un à un, ils les ont déplacés de l’autre côté. »

Selon Micheline, dans l’ensemble, les travailleurs de nuit ne semblent pas particulièrement préoccupés par le bruit qu’ils font. Ils parlent fort enter eux, interpellent les passants : leur nuit est une journée de travail comme une autre.

Tout le quartier en travaux

Malheureusement pour Micheline, elle réside dans une zone où plusieurs projets urbains sont en cours. En plus des rénovations du tramway, la gare Part-Dieu est actuellement en travaux pour permettre l’aménagement d’une voie ferrée supplémentaire.

Le centre commercial est également en chantier depuis quelques mois pour agrandissement. La métropole poursuit aussi des travaux de rénovation du tunnel Brotteaux-Servient, pour lesquels elle avait déjà bloqué la circulation les nuits du 2 au 5 juillet, entre 23 h et 5 h 30 le lendemain, et entre les nuits du 8 au 12 juillet.

Elle prévoit également un blocage du tunnel les nuits jusqu'au 19 juillet, entre 22 h et 6 h. Bref, la situation n’est pas prête à s’arranger…

Laurène ROCHETEAU

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?