GASTRONOMIE La Brasserie Georges de Lyon commercialise un fromage à son nom

L’idée de ce fromage lancée en 2016 a réuni les hommes et les savoir-faire. Photo Progrès /Marie-Christine PARRA
L’idée de ce fromage lancée en 2016 a réuni les hommes et les savoir-faire. Photo Progrès /Marie-Christine PARRA
Carré le Georges. Voici le nom du fromage commercialisé par la Brasserie Georges. Photo Le Progrès /Marie-Christine PARRA
Carré le Georges. Voici le nom du fromage commercialisé par la Brasserie Georges. Photo Le Progrès /Marie-Christine PARRA
Ce fromage maison est affiné à la bière brune par Christian Janier, maitre fromage Meilleur ouvrier de France. Photo Le Progrès /Marie-Christine PARRA
Ce fromage maison est affiné à la bière brune par Christian Janier, maitre fromage Meilleur ouvrier de France. Photo Le Progrès /Marie-Christine PARRA
Le fromage est affiné avec de la bière selon une technique traditionnelle imaginée par les moines. Photo Le Progrès /Marie-Christine PARRA
Le fromage est affiné avec de la bière selon une technique traditionnelle imaginée par les moines. Photo Le Progrès /Marie-Christine PARRA
Le fromage à pâte molle à croûte lavée peut être déguster sur place ou à emporter. Photo Le Progrès /Marie-Christine PARRA
Le fromage à pâte molle à croûte lavée peut être déguster sur place ou à emporter. Photo Le Progrès /Marie-Christine PARRA
L’idée de ce fromage lancée en 2016 a réuni les hommes et les savoir-faire. Photo Progrès /Marie-Christine PARRA Carré le Georges. Voici le nom du fromage commercialisé par la Brasserie Georges. Photo Le Progrès /Marie-Christine PARRA Ce fromage maison est affiné à la bière brune par Christian Janier, maitre fromage Meilleur ouvrier de France. Photo Le Progrès /Marie-Christine PARRA Le fromage est affiné avec de la bière selon une technique traditionnelle imaginée par les moines. Photo Le Progrès /Marie-Christine PARRA Le fromage à pâte molle à croûte lavée peut être déguster sur place ou à emporter. Photo Le Progrès /Marie-Christine PARRA

Depuis janvier 2019, les clients de la Brasserie Georges peuvent déguster le Georges, un fromage maison affiné à la bière brune par Christian Janier avec la complicité active des brasseurs de la Georges.

Carré le Georges. Un fromage à pâte molle à croûte lavée que les clients de La Georges, la brasserie perrachoise, peuvent déguster avec leur verre de bière ou emporter à la maison. Un produit gourmand né d’une amitié entre deux hommes. Le fromager Meilleur ouvrier de France Christian Janier, fidèle client de la brasserie et Jacky Gallmann, son directeur.

Ils l'expliquent ici :

Une technique d’affinage mise au point par les moines

C'est une histoire à la lyonnaise qui réunit les hommes, les talents et marie les savoir-faire du brasseur et ceux du fromager.

Le lait de vache a été sélectionné chez un producteur du nord de la France et l’affinage est réalisé dans les caves du maître fromager à Confluence (Lyon 2e).

« L’idée est née en 2016 : on a tatillonné. On a fait affiner un fromage avec de la bière selon une technique traditionnelle imaginée par les moines », détaille Christian Janier.

Un travail d'équipe

La mise au point de ce fromage est un travail d’équipe. Les brasseurs de la Georges ont été mis à contribution pour trouver la meilleure bière, celle qui mariée au lait de vache donnerait toute sa saveur au fromage.

Ce sera une bière brune, puissante en bouche. « Pour la Fête des pères, nous avons offert ce fromage aux 400 clients présents dans le restaurant », lance le directeur.

Un fromage conçu pour se marier parfaitement avec la carte de la Georges, un établissement populaire qui sert 420.000 clients à l’année. Assez ferme, pas trop fort niveau odeur, le Georges tient ses promesses.Idéal pour accompagner une choucroute, une des spécialités de la maison.

À l’étude aussi, la création de recettes mettant en scène Le Georges. Pour l’instant, le fromage a été testé dans une sauce pour accompagner les viandes. Mais, elle n’a pas encore franchi les portes des cuisines.

Marie-Christine PARRA

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?