VILLEURBANNE Le comité de quartier de Cusset soulagé après l’abandon du projet d’Arena de l’Asvel

Le stade Georges-Lyvet ne verra pas une grande salle de sport et de spectacle s’ériger face aux immeubles du quartier de Cusset. Photo Progrès/Christophe GALLET
Le stade Georges-Lyvet ne verra pas une grande salle de sport et de spectacle s’ériger face aux immeubles du quartier de Cusset. Photo Progrès/Christophe GALLET

Les riverains ont retrouvé le sourire depuis l’annonce par Tony Parker de la fin de son projet sur le stade Georges-Lyvet. Ils espèrent que le site restera dévolu au sport et aux loisirs.

L’Asvel de Tony Parker a annoncé la fin du projet de l’Arena sur l’emplacement du stade de Cusset. Il faut dire qu’avec l’émergence du projet mené par l’OL de salle multifonction à Décines, le club de basket villeurbannais pouvait s’interroger sur la pertinence de poursuivre son programme destiné à accueillir les matches d’Euroligue.

Le questionnement a cessé quand l’OL a proposé au président du club tout récent champion de France basket de venir jouer les matches de prestige dans son futur équipement. Au risque de froisser le maire de Villeurbanne Jean-Paul Bret, qui a tout fait pour que le projet d’Arena aboutisse.

"La solution trouvée par Tony Parker avec Jean-Michel Aulas convient bien"

En revanche, cela a redonné le sourire à un certain nombre de personnes. Les riverains de Cusset ne le cachent pas. « C’est un soulagement. C’est une bonne chose pour nous. Cette salle aurait grandement perturbé notre vie de quartier. Je trouve que la solution trouvée par Tony Parker avec Jean-Michel Aulas convient bien : les matches de championnat et ceux classiques de l’Euroligue à l’Astroballe et les matches de prestige de l’Euroligue à Décines. C’est un bon compromis », juge Jean-Paul Masson, le président du comité de quartier de Cusset qui, dans la dernière ligne droite, était vent debout contre le projet d’Arena.

Le responsable villeurbannais regrette cependant la communication autour de la fin de la salle.

«C’est dommage que l’Asvel ait baladé les habitants avec ce jeu de poker-menteur. Il semble que cela fait quelque mois que cette salle avait du plomb dans l’aile. Je pense qu’ils attendaient de régler leurs problèmes d’organisation économique pour l’annoncer».

Le rugby ne reviendra pas

Aujourd’hui, la question est de savoir ce que va devenir le stade Georges-Lyvet. Pour Jean-Paul Bret, le site a vocation à accueillir des activités sportives et de loisirs. Cela ne signe néanmoins pas le retour du rugby à Cusset. La mairie aurait quoi qu’il en soit transféré le quinze villeurbannais à Boiron-Granger.

« Les infrastructures rustiques et obsolètes n’étaient plus au niveau. L’Asvel a accéléré le processus. Et le rugby se dit satisfait à Boiron-Granger ».

Le comité de quartier de Cusset ne préjuge pas.« Jean-Paul Bret ne se représente pas. Ce sera à une autre municipalité de décider. Mais nous sommes d’accord avec le maire. Le site doit rester dévolu au sport et aux loisirs. C’est son histoire."

Christophe GALLET

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?