Start-up Avec la cheffe Cécile Lagadeuc, des repas à la carte pour votre chat

Sous la surveillance rapprochée de son chat, Cécile conditionne ses pâtées dans des pots en verre qui seront récupérés, stérilisés et réutilisés. Photo Progrès/Charles-Yves GUYON
Sous la surveillance rapprochée de son chat, Cécile conditionne ses pâtées dans des pots en verre qui seront récupérés, stérilisés et réutilisés. Photo Progrès/Charles-Yves GUYON

Désespérée de voir son chat malade, Cécile s’est formée à la nutrition féline pour lui préparer des pâtées plus adaptées à sa nature que celles du commerce. Devant les demandes, la jeune femme a créé Cecile’s Kitchen, une société de préparation artisanale de nourriture pour chats.

Avez-vous toujours eu des chats ?

« Non, l’allergie de mon père à leurs poils m’empêchait d’en élever. J’ai toujours aimé les chats et ce n’est qu’à 20 ans, en quittant le cocon familial, que j’ai adopté un chat déjà âgé puis d’autres sont venus le rejoindre. »

Comment est née l’idée de cuisiner pour eux ?

« Il y a trois ans, mon chat Saruman souffrait de constipation chronique. Je me suis formée à la nutrition féline pour connaître les bons produits et les besoins nutritionnels des félins. Ne les trouvant pas dans le commerce, j’ai commencé à élaborer mes propres recettes de pâtées avec une teneur en fibres élevée et imitant un régime alimentaire à base de proies, le plus sain des aliments pour nos petits chasseurs. »

Pourquoi la création de Cecile’s Kitchen ?

« Je travaillais dans la chimie, une voie professionnelle choisie par modèle familial. Mon concept de nourriture saine pour chat intéressait mon entourage et les demandes ont afflué. J’ai donc fait le choix de devenir cheffe de cuisine pour chats. »

Quels produits utilisez-vous dans vos recettes de pâtées ?

« Du poisson et de la viande de qualité, de consommation humaine et non des déchets de l’industrie agroalimentaire, ainsi que des légumes de saison achetés sur le marché de la Croix-Rousse. Les pâtées, au contraire des croquettes, permettent de réduire la déshydratation, source de problèmes rénaux chez les chats. »

Comment allez-vous distribuer vos produits ?

« Par les animaleries et les vétérinaires, qui n’ont à leur disposition que des produits qui proviennent majoritairement de deux multinationales, ainsi que par le net. Nombreux sont ceux qui, soucieux du bien-être de leurs félins, savent que cela passe par une alimentation correcte. »

Qu’avez-vous prévu pour le développement de Cecile’s Kitchen ?

« Je viens de lancer un financement participatif sur Ulule qui va me permettre d’acheter du matériel de conserverie et un mixeur professionnel. Le développement commercial viendra ensuite. »

www.facebook.com/cecileskitchenlyon

Bio express

9 août 1993  : naissance à Amiens (Somme).

2013  : BTS chimiste à La Martinière Diderot.

2013-2014  : licence professionnelle analytique en alternance.

2014-2018  : travaille dans l’industrie chimique.

1er avril 2019  : création de Cecile’s Kitchen.

Charles-Yves GUYON

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?