VITICULTURE La première cuvée de blanc croix-roussienne dévoilée

Une centaine de bouteilles ont été produites lors de cette première cuvée. Louis-Clément David vise 600 bouteilles  dans les années à venir.  Photo Progrès /Charles-Yves GUYON
Une centaine de bouteilles ont été produites lors de cette première cuvée. Louis-Clément David vise 600 bouteilles dans les années à venir.  Photo Progrès /Charles-Yves GUYON

On connaissait déjà la vigne de la République des Canuts, plantée en gamay et surplombant la Saône, il y a maintenant la vigne de Louis-Clément David, en Chardonnay côté Rhône.

Quelques privilégiés ont déjà pu déguster le premier millésime du vin blanc de pays produit par Louis-Clément David sur un terrain familial surplombant le cours d’Herbouville (Lyon 4e).

C’est la réalisation d’un rêve d’enfant pour ce viticulteur dont la famille possède un domaine en plein cœur du Beaujolais depuis la première moitié du XIXe siècle.

Son bac en poche, c’est vers la finance que se dirige Louis-Clément en intégrant l’Idrac à Lyon, dont il sort diplômé en 2003.

Mais l’appel de la terre est le plus fort. Il poursuit alors des études d’ingénieur agronome à l’Isara (Institut supérieur d’agriculture Rhône-Alpes). Diplômé en 2008, il reprend l’exploitation viticole familiale.

300 pieds de vigne rue Joséphin-Soulary

« J’avais envie d’entreprendre tout en conservant la tradition familiale. J’ai toute de suite converti l’ensemble du vignoble à l’agriculture biologique. Les dix hectares de gamay du domaine s’étendent dans les communes de Juliénas et de Moulin-à-Vent. »

En 2014, il plante 300 pieds de vigne en Chardonnay dans la propriété familiale de la rue Joséphin Soulary. Le sol calcaire des pentes de l’est de la Croix-Rousse est propice à ce cépage. « J’ai passé mes week-ends à cultiver à la main cette vigne en agriculture biologique. »

En septembre 2018 a eu lieu la première vendange réalisée avec l’aide d’amis restaurateurs de la Croix-Rousse. La vinification a été effectuée au domaine de Juliénas. Une première récolte modeste puisqu’elle ne représente qu’une centaine de bouteilles.

L’an dernier, Louis-Clément David a planté 300 pieds supplémentaires et dans peu de temps, 600 bouteilles devraient arriver en exclusivité sur les tables des restaurateurs croix-roussiens. « Pour boire mon blanc, il faudra gravir la colline. »

Bio express

5 juin 1980 : naissance à Lyon.

2003 : diplômé de l’Idrac (école de commerce à Lyon)

2008 : diplôme de l’Isara (ingénieur agronome).

2008 : reprend l’exploitation viticole familiale.

2014 : plante une vigne à la Croix-Rousse.

2019 : présentation de la première cuvée.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?