Confluence L’école d’intelligence artificielle de Microsoft est sur les rails

Microsoft veut offrir « l’opportunité à tout un chacun d’accéder aux métiers de l’intelligence artificielle », via sa formation gratuite, mise en place au H7 à Lyon. Photo d’archives Progrès/Richard MOUILLAUD
Microsoft veut offrir « l’opportunité à tout un chacun d’accéder aux métiers de l’intelligence artificielle », via sa formation gratuite, mise en place au H7 à Lyon. Photo d’archives Progrès/Richard MOUILLAUD

Le mastodonte de l’informatique Microsoft a inauguré la semaine dernière son école d’intelligence artificielle, au H7 à Lyon 2e. La première promotion lyonnaise de 16 étudiants intégrera, au bout de sept mois de théorie, une formation en alternance chez Exakis Nelite, l’un des groupes partenaires.

Après un premier essai transformé d’une école d’intelligence artificielle (IA) dans la région parisienne, sur son campus, Microsoft récidive en région.

Des métiers « qui ne sont pas réservés qu’à une élite »

Le géant de l’informatique, qui vise dix implantations du même type sur 2019 en France, a inauguré ce mardi 11 juin son école d’IA à Lyon, dans les locaux du H7 de Confluence, où est développé avec Simplon, acteur de la formation numérique, cet enseignement gratuit pour les étudiants.

Choisissant d’investir, avec son autre partenaire, Exakis Nelite, entité du groupe Magellan Partners (société de conseil et d’expertise technologique) et avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, « dans le développement de compétences », Microsoft indique par la voix de Laurence Lafont, sa directrice opérationnelle France, vouloir offrir « l’opportunité à tout un chacun d’accéder aux métiers de l’IA ». Des métiers « qui ne sont pas réservés qu’à une élite, bien au contraire », ajoute-t-elle.

La première promotion lyonnaise de l’école compte 16 apprenants, issus de tous horizons, avec ou sans diplôme, qui suivent depuis mars une formation théorique de sept mois. Ils bénéficieront ensuite – dès novembre – d’un contrat de professionnalisation de douze mois, dans l’une des agences d’Exakis Nelite, qui compte plusieurs implantations en France, dont une à Lyon (135 consultants).

« Ils vont avoir un emploi au sortir de cette formation-là », indique encore Laurence Lafont. Une promotion devrait ainsi être lancée chaque année à Lyon, avec « des personnes capables de traduire les besoins de l’IA dans l’entreprise », relève Didier Zeitoun, président d’Exakis Nelite, rappelant la nécessité d’un développement « éthique et responsable » de l’intelligence artificielle.

Valérie BRUNO

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?