LOISIRS Faites le tour du monde en musique dans le péristyle de l’Opéra

Lina Babilonia, la chanteuse charismatique de bullengue colombien, sera à l’affiche le 9 juin.  Photo Progrès /Photo DR
Lina Babilonia, la chanteuse charismatique de bullengue colombien, sera à l’affiche le 9 juin. Photo Progrès /Photo DR
Le jazz swing wintage de l'Orkestra Mendoza.  Photo Progrès/DR
Le jazz swing wintage de l'Orkestra Mendoza.  Photo Progrès/DR
le Colombien Carmelo Torres, grand maître de l'accordéon.  Photo Progrès/ DR
le Colombien Carmelo Torres, grand maître de l'accordéon.  Photo Progrès/ DR
Imperial Orphéon, des abonnés de l'amphi et du péristyle de l'Opéra.  Photo Progrès/Photo DR
Imperial Orphéon, des abonnés de l'amphi et du péristyle de l'Opéra.  Photo Progrès/Photo DR
Lina Babilonia, la chanteuse charismatique de bullengue colombien, sera à l’affiche le 9 juin.  Photo Progrès /Photo DR Le jazz swing wintage de l'Orkestra Mendoza.  Photo Progrès/DR le Colombien Carmelo Torres, grand maître de l'accordéon.  Photo Progrès/ DR Imperial Orphéon, des abonnés de l'amphi et du péristyle de l'Opéra.  Photo Progrès/Photo DR

L’été est dans l'air. A l'Opéra, on le célèbre avec une série de concerts gratuits et très ensoleillés. Le tour des rendez-vous qui vous attendent pour vos longues soirées estivales.

Tout un festival

Le festival du Péristyle de l’Opéra ? Un concept trop sympa. Vous vous installez aux tables d’un bar-restaurant éphémère, sous les arcades de l’Opéra de Lyon, juste à l’entrée. Vous sirotez un soda, un verre de vin, un cocktail, une bière… ou vous vous restaurez à coup de plats aux accords méditerranéens. Et vous profitez d’un concert gratuit, à 19 h, à 20 h 15 ou à 22 h. Vraiment festif et relaxant.

Cumbia, choro, klezmer, japan afrobeat, funky gnawa, chaâbi, bullerengue, mambo, et autres musiques de transes sont au menu d’une programmation épatante, qui a débuté le 6 juin.

Jusqu’au 20 juillet (la saison étant écourtée en raison du planning des travaux imposés par la Ville de Lyon) les occasions seront nombreuses pour enrichir vos connaissances des musiques du monde. Exceptionnellement les concerts se dérouleront le dimanche et lundi de Pentecôte.

De l’Algérie à l’Amérique du Sud

Le 8 juin on retrouvera le groupe Noubia qui s’était illustré, l’an passé, avec sa musique arabo-andalouse, mélange de chaâbi d’Algérie et de melhoum marocain.

Du 9 au 11, cap sur le continent sud-américain avec les voix charismatiques de Lina Babilonia et Joselina Llerena Martinez, deux conteuses de bullerengue colombien.

Du Mali au Vénézuela

 BKO, groupe malien basé à Lyon, se produira du 13 au 15 juin.   Photo DR
BKO, groupe malien basé à Lyon, se produira du 13 au 15 juin.   Photo DR

Petit détour ensuite du 13 au 15 au Mali, en compagnie des ambianceurs de BKO (c’est le code de l’aéroport de Bamako). Suivront, du 17 au 19 juin, Betsayda Machado, l’icône afro-vénézuélienne du tambor, accompagnée du Parranda el Clavo.

Des Malawis au Brésil

Le 20 juin, un détour par la transe malawite et minimaliste du Madalitso Band. Un duo guitare, babatone et voix très contagieux.

Après la soirée Sound-Painting du 22 juin, on retrouvera l’Orkestra Mendoza (le 24 juin), et son mambo tucsonian, le big band brésilien Coisa Fina (le 27 juin), Olivier Manchon et son orchestre miniature (le 1er juillet), le New-yorkais Michael Winograd et sa musique klezmer (le 4), ou encore le grand maître colombien de l’accordéon Carmelo Torres et son cumbia sabanera (le 8).

Du jazz cannibale à l’afrobeat japonais

N’oublions pas le jazz cannibale de l’Impérial Orphéon (le 11), l’afrobeat japonais d’Ajate (le 15) ainsi que l’accordéon farfisa de l’atypique Jérôme Soulas d’Altavoz (le 18). Autant de sets festifs et peuplés de surprises qui donneront encore plus de soleil à vos longues soirées d’été.

Jusqu'au 20 juillet, Péristyle de L’Opéra de Lyon, place de la Comédie ; Lyon 1er. Entrée libre. www.opera-lyon.com

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?