Hôtellerie 5 étoiles au Grand Hôtel-Dieu

Le bar sous le Grand Dôme, depuis les balcons de la suite présidentielle.  Photo Le Progrès /Maxime JEGAT
Le bar sous le Grand Dôme, depuis les balcons de la suite présidentielle.  Photo Le Progrès /Maxime JEGAT

Lyon monte en gamme avec l’ouverture d’un hôtel InterContinental prévue le 4 juin. Le projet, mené sur près de dix ans, hisse Lyon dans la cour des grands en matière de clientèle de tourisme et d’affaires.

Ça s’agite au sein de l’hôtel 5 étoiles et ses 144 chambres et suites haut de gamme. L’ouverture est imminente. Elle interviendra le 4 juin, a pu annoncer, mercredi à Lyon, Madeljin Vervoord. La directrice générale du nouvel InterContinental ne cache pas son enthousiasme. Et de vanter les duplex d’une hauteur de plafond de 7 mètres avec vue plongeante sur le Rhône, mais aussi la suite présidentielle traversante, offrant également une vue sur le fleuve, ainsi que sur Fourvière et le Grand Dôme.

«Ouvert à tous les Lyonnais»

Ce fameux Grand Dôme, encore magnifié, accueille sous sa majestueuse coupole, le bar le Dôme, sur une surface de 500 m². C’est là que se situe le cœur de l’hôtel, « ouvert à tous les Lyonnais », insiste l’architecte d’intérieur Jean-Philippe Nuel qui, guidé par l’histoire du bâtiment grandiose, ancien hôpital, a opté pour le choix d’un luxe non ostentatoire. Un pari réussi grâce à de merveilleux artistes et artisans, dont Manuela Paul-Cavallier, De Amorin, des matières d’exception –les soieries Verel de Belval etc.

D’un budget de plus de 200 millions d’euros porté par le Crédit Agricole, le nouveau venu dans le paysage lyonnais, réalisé par Eiffage Immobilier et Generim, pour le groupe hôtelier InterContinental, n’a pas fini de faire parler de lui.

Pas de doute sur l’existence d’une clientèle

Cette nouvelle étape de transformation de l’Hôtel-Dieu était, en effet, très attendue des Lyonnais, mais aussi des acteurs de l’hôtellerie et du tourisme. L’offre de luxe devrait en effet, booster la destination Lyon.

Des espoirs de développement tous azimuts, le nouveau 5 étoiles en porte. Sa clientèle, pour beaucoup en provenance de Moscou, Dubaï ou encore Montréal profitera au commerce en général. Sera-t-elle au rendez-vous ? L’InterContinental compte sur un taux d’occupation de 55 % pour les six premiers mois.

En attendant, l’ouverture imminente de l’InterContinental Lyon Hôtel-Dieu constitue « un grand moment de bonheur et d’émotion » pour le maire de Lyon et ancien président de la Métropole, qui a porté le projet lorsque celui-ci était décrié. Pas de doute sur l’existence d’une clientèle. « Pour la Coupe du monde, ce sont 14 000 Américains qui viennent à Lyon », a mentionné Gérard Collomb, avant d’annoncer, de retour de Chine, qu'« un charter en provenance de Pékin, arrivera à l’automne parce que nous avons un hôtel comme celui-là ».

Dominique MENVIELLE

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?