Beaujolais - Vin Bienvenue en Beaujonomie: c’est le moment de réserver votre repas

Ces tables d’hôtes, d’une capacité maximum de 15 à 20 personnes permettent aux vignerons de parler de leur métier.    Photo  Étienne Ramousse Inter Beaujolais Bienvenue en Beaujonomie
Ces tables d’hôtes, d’une capacité maximum de 15 à 20 personnes permettent aux vignerons de parler de leur métier.  Photo Étienne Ramousse Inter Beaujolais Bienvenue en Beaujonomie
Les beaujolais matchent avec la nourriture de bistrot.   Photo  Inter Beaujolais_Bienvenue en Beaujonomie
Les beaujolais matchent avec la nourriture de bistrot.  Photo Inter Beaujolais_Bienvenue en Beaujonomie
Dominique Piron, ouvrira les portes de son domaine, les 8 et 9 juin.   Photo Le Progrès /Elodie LENHARDT
Dominique Piron, ouvrira les portes de son domaine, les 8 et 9 juin.  Photo Le Progrès /Elodie LENHARDT
Bienvenue en Beaujonomie remet à l’honneur les repas de famille autour d’une cocotte sur la table et d’un magnum de beaujolais.  Photo Etienne Ramousse Inter Beaujolais Bienvenue en Beaujonomie
Bienvenue en Beaujonomie remet à l’honneur les repas de famille autour d’une cocotte sur la table et d’un magnum de beaujolais. Photo Etienne Ramousse Inter Beaujolais Bienvenue en Beaujonomie
Les beaujolais matchent avec la nourriture de bistrot,  Photo Etienne Ramousse /INTER BEAUJOLAIS BIENVENUE EN BEAUJONOMIE
Les beaujolais matchent avec la nourriture de bistrot,  Photo Etienne Ramousse /INTER BEAUJOLAIS BIENVENUE EN BEAUJONOMIE
Ces tables d’hôtes, d’une capacité maximum de 15 à 20 personnes permettent aux vignerons de parler de leur métier.    Photo  Étienne Ramousse Inter Beaujolais Bienvenue en Beaujonomie Les beaujolais matchent avec la nourriture de bistrot.   Photo  Inter Beaujolais_Bienvenue en Beaujonomie Dominique Piron, ouvrira les portes de son domaine, les 8 et 9 juin.   Photo Le Progrès /Elodie LENHARDT Bienvenue en Beaujonomie remet à l’honneur les repas de famille autour d’une cocotte sur la table et d’un magnum de beaujolais.  Photo Etienne Ramousse Inter Beaujolais Bienvenue en Beaujonomie Les beaujolais matchent avec la nourriture de bistrot,  Photo Etienne Ramousse /INTER BEAUJOLAIS BIENVENUE EN BEAUJONOMIE

Les 8 et 9 juin, c’est la première de Bienvenue en Beaujonomie. Invitez-vous chez un vigneron beaujolais qui vous servira ses vins autour d’un plat traditionnel revisité par un chef. Chic et décontracté. Et c’est maintenant qu’il faut réserver.

De la Fête des crus à un festival œnotouristique

Moins alcoolisés que la plupart des vins de la moitié sud de l’Hexagone. Pas ou peu boisés. Séduisants par leurs tanins doux… Les beaujolais s’associent idéalement avec les cuisines du monde ou les plats légers sans crème. « Nos vins matchent avec la nourriture de bistrot, avec les plats authentiques, sans rouge à lèvres ni fard », insiste Dominique Piron, vigneron à Villié-Morgon et président de l’Inter Beaujolais.

Pendant près de quarante ans, chaque printemps, la Fête des crus a célébré ces vins. Mais, après l’édition 2017, à Juliénas, l’événement a tiré sa révérence.

À partir des 8 et 9 juin, il faudra compter avec sa relève, baptisée Bienvenue en Beaujonomie. Un nouveau concept, de nouvelles dates pour attirer les visiteurs dans le Beaujolais et mettre en avant tous les atouts que comptent le vignoble et la région.

À table avec les copains…

Comment ça va marcher ? Bienvenue en Beaujonomie réunit un chef et un vigneron sur son domaine. L’un prépare un repas convivial, le second sert ses vins. Du Breuil au sud, à Saint-Amour, au nord, 35 domaines et 40 chefs participent à cette première édition, en proposant parfois deux services par jour.

Certains alignent deux toques, d’autres font confiance à la cuisine maison. « Nous voulons remettre à l’honneur les grands repas de famille, autour d’une cocotte sur la table et d’un magnum de beaujolais », explique Dominique Piron.

…Et les vignerons

Ces tables d’hôtes, d’une capacité maximum de 15 à 20 personnes, serviront des plats traditionnels, souvent revisités. Elles tournent résolument le dos au service à l’assiste et au vin au verre des repas « où l’on n’a plus rien à se dire puisqu’on ne mange pas la même chose », insiste Dominique Piron.

S’il favorise les échanges et abolit les frontières sociales, Bienvenue en Beaujonomie permet aussi aux vignerons de parler de leur métier et d’entamer un dialogue sur l’agriculture, un secteur finalement méconnu. Inutile de vous dire que les portables ne sont pas les bienvenus.

Sélectionnez votre menu

Les prix varient sur une échelle de 45 à 70 euros, incluant le repas les vins et les activités (musique, balade dans les vignes, visites dans la cave…). En guise d’apéritif, quelques domaines organisent même des balades de 2 km sur les sentiers, avec des escales pour déguster et commencer à préparer les papilles pour le déjeuner ou le dîner.

À un peu moins de quinze jours de la première édition de Bienvenue en Beaujonomie, il est encore temps de réserver votre place à table. Mais attention, il va falloir faire vite, déjà quelques domaines affichent complet. Sur www.bienvenue-en-beaujonomie.fr , les réservations se font en quelques clics.

Les tables alternatives

Les domaines ne sont pas seuls dans l’aventure. Dans certaines appellations, les vignerons se sont regroupés pour proposer des programmes collectifs.

Le 8 juin, les brouilly et cote de brouilly vous donnent rendez-vous à la Carrière du Mont Brouilly autour d’un bar à vins, de food trucks et de concerts en plein air.

Toujours le 8 juin, les producteurs de saint-amour déboucheront leurs magnums sous le chapiteau dressé au centre du village, pour accompagner les plats concoctés par le restaurant Joséphine à table.

Et si vous préférez le chiroubles, allez donc faire un tour du côté de la Terrasse de Chiroubles , les 8 et 9 juin, pour une dégustation pendant une projection de cinéma en plein air.

Bienvenue en Beaujonomie, les 8 et 9 juin, à travers le Beaujolais. Réservation sur www.bienvenue-en-beaujonomie.fr

Antonio MAFRA

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?