EVENEMENT Ed Sheeran fait trois stades de suite, c’est du jamais vu à Lyon

Ed Sheeran viendra à la rencontre des Lyonnais, du vendredi 24 au dimanche 26 mai, au Groupama Stadium. Photo ©Ben Birchall/Press Association Image /MAXPPP
Ed Sheeran viendra à la rencontre des Lyonnais, du vendredi 24 au dimanche 26 mai, au Groupama Stadium. Photo ©Ben Birchall/Press Association Image /MAXPPP

Le phénomène de la pop arrive, ce vendredi 24 mai, au Groupama Stadium, avec un succès unique: trois concerts de suite devant près de 150 000 spectateurs sur la pelouse de l’OL. C’est la première fois qu’un artiste réunit autant de monde à Lyon.

À 27 ans, l’Anglais Ed Sheeran rassemble à lui tout seul plus que U2, les Rolling Stones ou Mylène Farmer. Ce week-end, il jouera trois soirs de suite au Groupama Stadium de Lyon. Du jamais vu !

Photo ©Ben Birchall/Press Association Image /MAXPPP
Photo ©Ben Birchall/Press Association Image /MAXPPP

« Personne ne bosse autant que lui »

Pas mal pour un garçon seul sur scène avec sa petite guitare, ses cheveux en bataille et ses trois albums. Son secret ? Ses chansons et son énergie. « Je n’ai jamais vu quelqu’un travailler autant », explique Salomon Hazot, son producteur en France. « Il est la preuve que le travail paie. Ce n’est pas un 'fils de', il vient d’un coin perdu, il n’est pas George Clooney, c’est un petit bonhomme. Mais il a un talent fou et il a travaillé comme un dingue… Personne ne bosse autant que lui. »

N’achetez pas de place au marché noir: c'est interdit

Les concerts de vendredi et samedi sont complets. Certains sites spécialisés dans la revente de places en proposent cependant, à des tarifs parfois indécents. On en trouve, un peu aussi, sur des sites de revente généraliste. Attention, ces billets risquent d’être difficilement utilisables. Tous les billets sont nominatifs, et la production a prévenu : « Les gens qui n’auront pas leur nom sur le billet ne rentreront pas. Les places vendues par Viagogo ou autres ne seront pas admises, on demandera la carte d’identité », a annoncé Salomon Hazot, vice-président de Live Nation France, qui organise les concerts d’Ed Sheeran en France.

Pour les gens qui ont acheté un billet à un ami, ou pour un ami, il faudra demander à cet ami une photocopie de sa carte d’identité et un petit mot d’explication. « On ne veut plus de places revendues à des prix scandaleux. Je rappelle que c’est interdit… », poursuit le producteur. En France en effet, la loi du 12 mars 2012 interdit la revente de billets de spectacles sans l’autorisation du producteur de spectacles.

Pour les fans dépités de ne pas avoir trouvé de place pour les concerts de vendredi et samedi, il reste des places pour le show du dimanche 26 mai. À partir de 73 €.

Du nord de l’Angleterre…

Il s’appelle Edward Christopher Sheeran, né en 1991, dans le nord de l’Angleterre, avec une ascendance irlandaise qu’il ne peut pas renier. Le petit Ed a d’abord chanté dans une chorale, puis prit quelques cours de violoncelle, avant qu’un oncle bienveillant ait la bonne idée de lui offrir une guitare. À 16 ans, installé à Londres, il se lance à temps plein dans la musique. Il commence d’emblée à enregistrer des disques.

Une série de cinq CD de cinq ou six titres auto-produits qui lui permettent de faire la rencontre des cadres de Asylum Record, un label d’Atlantic Records, à qui l’on doit aussi bien Aretha Franklin que Led Zepellin. Le label a notamment exploité les nouvelles possibilités de la promo en streaming (l’écoute en direct sur internet) qui a fait exploser la carrière du jeune artiste.

… Au Stade de Wembley

Très vite, le jeune musicien prouve qu’il est à l’aise partout : dans la compo, en studio, et sur scène. Il veut être le premier partout. « Un soir, en sortant de scène à la Cigale, il m’a dit : “Un jour, je serai le plus grand, je tournerai dans les stades”, ça n’avait rien de bravache. C’était son objectif. Il l’a atteint », se souvient Salomon Hazot.

À Londres, Ed Sheeran a rempli quatre soirs de suite le stade de Wembley.

En France, le succès arrive aussi. Les Lyonnais se souviennent de l’avoir vu au Transbordeur, le 22 novembre 2014. Il a aussi joué au Stade de France, et dans toutes les grandes salles de l’Hexagone. « Ed Sheeran aime la France, sa compagne est Française et pour lui c’est très important de réussir ici », confirme le vice-président de Live Nation France.

En pratique pour les 3 concerts du week-end

Quand? Vendredi 24, samedi 25 et dimanche 26 mai au Groupama Stadium 10 avenue Simone-Veil, Décines-Charpieu.

17 heures : Ouverture du stade.

18 heures : Ben Kweller | 1re partie

18 h 45 : Zara Larsson | 2e partie

19 h 45 : James Bay | 3e partie

21 heures : début du concert d’Ed Sheeran

23 heures : fin du concert

Comment? Une navette tramway se rend directement au stade depuis les stations Part-Dieu Villette Sud, Meyzieu les Panettes et Vaulx-en-Velin La Soie (5 € par personne).

Le tramway classique T3 (tarif TCL) jusqu’à l’arrêt Décines Grand Large, à environ 700 m de marche du stade.

Attention: Les sacs à dos sont interdits, les petites pochettes sont autorisées.

Mieux que Pink Floyd

Pour cette tournée française, il réalise un nouvel exploit : trois soirs dans le stade de l’Olympique lyonnais. Incroyable. Pink Floyd avait fait deux concerts à Gerland, Johnny Clegg avait rempli Eurexpo, mais personne n’a jamais attiré autant de spectateurs…

LES PREMIÈRES PARTIES

Fin janvier, Ed Sheeran et son producteur Live Nation avaient annoncé James Bay et Zara Larsson comme premières parties des concerts français.

James Bay, auteur-compositeur pop folk britannique de 29 ans, et de Zara Larsson, chanteuse suédoise de 22 ans, connue pour être apparue en invitée sur le titre de David Guetta This One’s for You, la chanson officielle de l’Euro 2016.

Le duo a depuis été rejoint par un troisième artiste.

Les followers de Ben Kweller sur Instagram ont découvert récemment une photo du chanteur texan et d’Ed Sheeran avec pour commentaires : « Ces deux-là vont tout péter en Europe. Je ferai la première partie d’Ed à Lyon et à Lisbonne, en compagnie de James Bay et Zara Larsson ».

Ben Kweller, 37 ans, a été le leader du groupe grunge Radish, très prisé par les ados, avant de s’orienter vers une pop très mélodique et luxuriante.

Thierry Meissirel

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?