HIGH TECH De la 4G dans les parkings Lyon Parc Auto dès septembre

La 4G sera accessible à la rentrée de septembre, quel que soit l’opérateur, dans 16 parcs LPA de Lyon et Villeurbanne.  Photo Progrès /Joël PHILIPPON
La 4G sera accessible à la rentrée de septembre, quel que soit l’opérateur, dans 16 parcs LPA de Lyon et Villeurbanne.  Photo Progrès /Joël PHILIPPON

Dans la plupart des parkings, il est actuellement impossible de capter la 4G. LPA devient le premier exploitant de parkings en France à «connecter» ses parcs souterrains.

On parle souvent de la prouesse technique de faire passer la 4G dans le métro. LPA inaugure celle d’être connecté dans les parkings. «Seize de nos parcs seront équipés en 4G dès septembre prochain, c’est une première en France, s’enthousiasme Louis Pelaez, PDG de LPA. Ce déploiement est d’autant plus inédit que la 4G sera captée dans des parkings souterrains et à des niveaux aussi bas que -7, soit 20  mètres sous nos pieds».

30 kilomètres de fibre optique

L’investissement pour LPA est important. 700 000 € sont nécessaires pour réaliser cette infrastructure, constituée de 30 kilomètres de fibre optique et d’un local technique pour les opérateurs situé en sous-sol du siège LPA (place des Cordeliers, anciennement locaux de la BNP).

Orange est partenaire de l’opération, comme elle l’était pour l’expérimentation de l’application LPA et le paiement via smartphone, mais le local sera accessible à tous les opérateurs.

Mais quel intérêt d’avoir de la 4G en sous-sol ? Il est double selon le PDG de LPA : « Tout d’abord, parce qu’il n’y aura plus de coupure de téléphone en sous-sol et parce que cela s’inscrit dans une démarche d’innovation, à l’heure de la “smart city” (ville intelligente) et de digitalisation croissante ».

« Les parkings, lieux de  préparation de  l’avenir »

Les parkings deviennent, selon lui, des lieux d’expérimentation et de préparation de l’avenir : « Nous devons aller plus loin dans les services, notamment ceux de l’autopartage, avec les solutions pour pouvoir recharger les voitures électriques, affirme Louis Pelaez. La 4G est nécessaire pour la possibilité de pouvoir réserver sa place de parking et aussi préparer l’arrivée des voitures autonomes. » Les parkings de demain passent forcément par la connectivité, partout.

Pour Nicolas Roy, directeur technique réseaux et services chez Orange, la 4G dans les parkings est dans l’air du temps : « Nous avons basculé dans un monde où il faut une couverture totale. Nous, Orange, nous nous positionnons également dans les espaces confinés ».

Et Bruno Helfre, directeur d’Orange Auvergne Rhône-Alpes, de conclure : « Ce que l’on fait à Lyon préfigure de ce que l’on veut étendre ».

Sandrine RANCY

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?