Festival Croix-Rousse Melting jazz club : une première

Temps fort du festival, le quartet du saxophoniste Michel Fernandez.   Photo Progrès /Photo DR
Temps fort du festival, le quartet du saxophoniste Michel Fernandez.  Photo Progrès /Photo DR

Formations peu médiatisées et talents confirmés sont à découvrir jusqu'à dimanche.

La création d’un nouveau festival à la Croix-Rousse, témoigne une fois encore du dynamisme de la vie jazzistique de la région lyonnaise. La fête a débuté samedi par le concert du groupe A 19, un quartet de jazz traditionnel né de la rencontre de jeunes musiciens issus de structures d’enseignement musical de Lyon, augmenté pour l’occasion d’un quatuor à cordes.

Le Croix-Rousse Melting jazz club, ainsi nommé, propose ensuite ce mercredi la projection au cinéma Saint-Denis de Bird, le film de Clint Eastwood.

Retour à la musique live, dès le vendredi avec le trio de jazz fusion Abyss, suivi en seconde partie de soirée du Quartet Latin Bird pour une relecture de standards de Charlie Parker.

Samedi, les instruments à cordes et la voix de Camille Martin du groupe Ito vibreront à la confluence du blues et du folk dans un esprit très jazzy. La soirée se prolongera en compagnie du TNT, trio mené d’un doigté expert par le pianiste Benoît Thevenot.

Changement d’ambiance, dimanche, dès 16 heures, avec Geslashka pour une escapade du côté des Balkans sur les rythmes émoustillants de mélodies klezmer et tziganes. Enfin, temps fort de cette première édition le quartet de Michel Fernandez, saxophoniste impétueux dont la réputation n’est plus à faire, interprétera un jazz moderne, jamais superficiel qui surprend par son aspect à la fois spontané et réfléchi.

Jusqu'à dimanche 19 mai, à 16 heures. Tarifs : 10 € (27 € pour trois soirs). Programme complet : www.cdf-croixrousse.fr/croix-rousse-melting-jazz-club/

F. BRUCKERT

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?