Solidarité L'illustratrice Émilie Ettori veut « faire sa part » pour Notre-Dame de Paris

Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris.  Photo  Émilie Ettori
Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris. Photo Émilie Ettori
Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris.  Photo  Émilie Ettori
Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris. Photo Émilie Ettori
Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris.  Photo  Émilie Ettori
Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris. Photo Émilie Ettori
Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris.  Photo  Émilie Ettori
Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris.  Photo Émilie Ettori
Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris.  Photo  Émilie Ettori
Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris. Photo Émilie Ettori
Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris.  Photo  Émilie Ettori
Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris. Photo Émilie Ettori
Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris.  Photo  Émilie Ettori Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris.  Photo  Émilie Ettori Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris.  Photo  Émilie Ettori Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris.  Photo  Émilie Ettori Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris.  Photo  Émilie Ettori Émilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris.  Photo  Émilie Ettori

Illustratrice lyonnaise, Émilie Ettori, bien connue pour ses « Portraits de quartiers » vus du ciel , avait à cœur de faire un geste pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris. Dès le lendemain de l’incendie, elle a annoncé la réversion intégrale des fonds collectés à partir de l’achat de ses cartes postales de Paris à la Fondation du Patrimoine.

Profondément attristée par l’incendie qui a ravagé la toiture et la flèche de Notre-Dame de Paris, l’illustratrice lyonnaise , Émilie Ettori, bien connue pour ses « Portraits de quartiers » vus du ciel , s’est immédiatement souvenue d’un croquis de la cathédrale de Paris, qu’elle avait esquissé en 2017. « C’est un dessin qui me tient à cœur car il représente mon début d’activité en tant qu’illustratrice. J’avais alors réalisé une série de dessins sur les monuments parisiens et Notre-Dame faisait partie de mes premiers croquis avec Beaubourg. »

Un geste symbolique

Elle décide alors de «  faire sa part du colibri  », selon ses mots, en mettant en vente cette illustration au profit de la reconstruction de l’édifice. « Je ne suis pas croyante du tout. Mais j’ai éprouvé de la tristesse car c’est une partie du patrimoine commun qui s’est envolée en fumée. Pour moi, la cathédrale Notre-Dame est un pilier de l’architecture française et de l’histoire de France en général. Avec l’Île de la Cité, c’est le point zéro, littéralement, du développement de Paris. » Dès le lendemain de l’incendie, et avant toutes les promesses de dons des grandes fortunes françaises, elle propose alors de reverser l’intégralité des fonds collectés pour l’achat de sa carte postale Notre-Dame de Paris à la Fondation du Patrimoine. « C’est un geste symbolique, qui m’a paru l’action la plus logique à réaliser par rapport à ma démarche et à mon travail. Chacun doit faire ce qu’il peut à son échelle », expose-t-elle.

« Je mets à disposition mon dessin, la suite m’échappe toujours »

La carte postale de Notre-Dame a un format A5. « C’est une vue figée de la cathédrale. Une vue à l’instant T », indique-t-elle. « Je sais qu’avec les chantiers d’aménagement des centres-villes, les quartiers évoluent et se transforment. Confluence et l’Hôtel-Dieu ne figurent déjà plus tels que je les ai représentés. Mais mes dessins sont figés dans l’instant présent ». Ce format intermédiaire, entre la grande affiche et la petite carte postale, est en vente sur le site de l’artiste à 6,50 euros. « Un prix qui correspond à tous les porte-monnaie », souligne-t-elle. « Je mets à disposition mon dessin, la suite m’échappe toujours. Peut-être une manière de sublimer la tristesse en don pour la reconstruction de la cathédrale et d’obtenir un petit souvenir de l’édifice en même temps ». Et les demandes affluent. Bien plus qu’elle ne l’avait envisagée au départ. 200 cartes ont déjà été commandées. « Nous sommes en rupture de stock, mais nous allons effectuer des réimpressions pour honorer toutes les commandes », assure-t-elle.

 Emilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris.   Photo Emilie Ettori
Emilie Ettori lance une collecte de fonds pour la Fondation du Patrimoine via la vente de sa carte postale de Notre-Dame de Paris.   Photo Emilie Ettori

La carte Notre-Dame sera en vente jusqu’à lundi prochain sur le site de l’illustratrice : www.emilieettori-illustration.com.

Émilie CLER

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?