Lyon 2e - Spectacle On est allé sous le chapiteau du Grand Cirque sur l’eau

Lui, c’est Kimo. Il est égyptien. Détournant l’art mystique des Derviche, il propose un numéro franchement coloré, vif, emballant. De loin, notre performance préférée.  Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
Lui, c’est Kimo. Il est égyptien. Détournant l’art mystique des Derviche, il propose un numéro franchement coloré, vif, emballant. De loin, notre performance préférée. Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
Le Brésilien Jean-Lucas Pondigo n’a que 23 ans et il assure déjà dans son rôle de clown burlesque.  Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
Le Brésilien Jean-Lucas Pondigo n’a que 23 ans et il assure déjà dans son rôle de clown burlesque. Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
Elle vient d’Ukraine. Cette jeune artiste/poupée automate sait très bien se jouer des bulles de savon.  Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
Elle vient d’Ukraine. Cette jeune artiste/poupée automate sait très bien se jouer des bulles de savon. Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
À seulement 24 ans, le Chilien Pedro Pontigo affiche déjà 21 ans de carrière. Se produire sur l’eau, c’est un challenge. S’il lance ses masses, ses anneaux ou ses chapeaux trop loin (c’est un touche-à-tout), ils peuvent tomber à l’eau.  Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
À seulement 24 ans, le Chilien Pedro Pontigo affiche déjà 21 ans de carrière. Se produire sur l’eau, c’est un challenge. S’il lance ses masses, ses anneaux ou ses chapeaux trop loin (c’est un touche-à-tout), ils peuvent tomber à l’eau. Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
Lui, c’est Kimo. Il est égyptien. Détournant l’art mystique des Derviche, il propose un numéro franchement coloré, vif, emballant. De loin, notre performance préférée.  Photo Progrès /Richard MOUILLAUD Le Brésilien Jean-Lucas Pondigo n’a que 23 ans et il assure déjà dans son rôle de clown burlesque.  Photo Progrès /Richard MOUILLAUD Elle vient d’Ukraine. Cette jeune artiste/poupée automate sait très bien se jouer des bulles de savon.  Photo Progrès /Richard MOUILLAUD À seulement 24 ans, le Chilien Pedro Pontigo affiche déjà 21 ans de carrière. Se produire sur l’eau, c’est un challenge. S’il lance ses masses, ses anneaux ou ses chapeaux trop loin (c’est un touche-à-tout), ils peuvent tomber à l’eau.  Photo Progrès /Richard MOUILLAUD

Voltigeurs, équilibristes, jongleurs et autres maîtres des bulles (oui, oui), des chiens, chats, et même furets… sont réunis du côté de quai Perrache.

Voltigeurs, équilibristes, jongleurs et autres maîtres des bulles (oui, oui), des chiens, chats, et même furets… sont réunis du côté de quai Perrache. Ici, pas de sirène ni de dauphin mais de jeunes artistes venus du monde entier qui se produisent sur une piste placée au milieu d’un bassin de 60 000 litres d’eau. Attention, ça mouille !

Quand ?

Jusqu’au 1er  mai. Les 18, 19, 23, 24, 25 et 26 avril, à 14 h 30, 17 h et 19 h 30. Les samedis 20 et 28 avril, à 14 h, 17 h et 20 h. Les dimanches 21 et 29 et le lundi de Pâques, à 10 h 30, 14 h et 16 h 30.

Où ?

Quai Perrache, Lyon 2e

Combien ?

De 24 à 40 €

Tél. 06.78.63.10.59. 05.34.56.46.08.

C.BALLY

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?