Rhône Future salle multifonction de l’OL: quatre sites sont en lice à Décines

A : Les terrains au Sud sont situés à côté du centre d’entraînement et du futur second hôtel de l’OL city. Ils sont la possession de l’OL et s’étendent sur 3,5 ha. Photo Progrès/Christophe GALLET
A : Les terrains au Sud sont situés à côté du centre d’entraînement et du futur second hôtel de l’OL city. Ils sont la possession de l’OL et s’étendent sur 3,5 ha. Photo Progrès/Christophe GALLET
B : Ce terrain au Nord du Grand Stade, entre la rocade et le tramway, est détenu par un opérateur privé. Photo Progrès/Christophe GALLET
B : Ce terrain au Nord du Grand Stade, entre la rocade et le tramway, est détenu par un opérateur privé. Photo Progrès/Christophe GALLET
C : La friche industrielle occupée auparavant par l’entreprise ABB est à gauche du Grand Stade. Elle s’étend sur 16,5 ha et est la possession d’Alain Landais. Photo Progrès/Christophe GALLET
C : La friche industrielle occupée auparavant par l’entreprise ABB est à gauche du Grand Stade. Elle s’étend sur 16,5 ha et est la possession d’Alain Landais. Photo Progrès/Christophe GALLET
D : Le site le plus éloigné est à l’angle de la sortie de la rocade et de l’avenue Jean-Jaurès. Cette friche appartient à la Métropole. Photo Progrès/Christophe GALLET
D : Le site le plus éloigné est à l’angle de la sortie de la rocade et de l’avenue Jean-Jaurès. Cette friche appartient à la Métropole. Photo Progrès/Christophe GALLET
A : Les terrains au Sud sont situés à côté du centre d’entraînement et du futur second hôtel de l’OL city. Ils sont la possession de l’OL et s’étendent sur 3,5 ha. Photo Progrès/Christophe GALLET B : Ce terrain au Nord du Grand Stade, entre la rocade et le tramway, est détenu par un opérateur privé. Photo Progrès/Christophe GALLET C : La friche industrielle occupée auparavant par l’entreprise ABB est à gauche du Grand Stade. Elle s’étend sur 16,5 ha et est la possession d’Alain Landais. Photo Progrès/Christophe GALLET D : Le site le plus éloigné est à l’angle de la sortie de la rocade et de l’avenue Jean-Jaurès. Cette friche appartient à la Métropole. Photo Progrès/Christophe GALLET

Le club de football a retenu quatre sites sur Décines pour construire sa future salle. Des terrains pour trois d’entre eux situés aux abords et pour le quatrième de l’autre côté de l’avenue Jean-Jaurès.

Les recherches se sont cependant réduites, puisque le maire de Meyzieu, Christophe Quiniou (LR), lors du conseil de quartier du Carreau, a informé ses habitants que la seule possibilité sur sa commune tombait à l’eau.

Ce terrain, c’est un espace au nord du centre commercial Leclerc. Il est en zone industrielle. Interrogée par les services municipaux majolans, la Métropole qui a la compétence du Plan local de l’urbanisme (PLU), a indiqué qu’elle refusait le déclassement en zone de loisirs.

L’hypothèse majolane s’est donc envolée avec cette décision. Comme Meyzieu était en balance avec Décines, il reste désormais uniquement ce territoire pour accueillir la salle. L’OL a informé que quatre sites sont aujourd’hui en lice.

A: Au sud

L’un d’eux est la propriété du club : ce sont des terrains au sud du Grand stade, le long de la rue Marceau. Vierges, ils doivent cependant voir se bâtir dans un laps de temps assez court le second hôtel prévu dans le projet OL City. Restera-t-il alors assez d’espace pour intégrer à côté une salle mais aussi ses parkings, car il en faudra. D’après l’OL, il y a 3,5 ha de disponibles. Mais si cet emplacement a l’avantage d’être gratuit, ce qui n’est pas négligeable, il a le défaut d’être très éloigné de l’arrêt de tram situé devant l’enceinte sportive. C’est le même constat pour la desserte routière : ce terrain est le plus éloigné de la sortie Décines centre de la rocade Est. Cela peut poser des problèmes de circulation, d’autant plus importants qu’il y a ici des habitations. Ce qui n’est pas le cas pour les autres terrains.

B: Entre le tram et la Rocade

Plus au Nord, on trouve tout d’abord le terrain situé entre la rocade et l’arrêt de tram du Grand Stade. Ce terrain appartenant à un opérateur privé, est extrêmement bien situé. Il n’y a personne autour. La salle permettrait d’offrir une très jolie entrée de ville ici.

L’accès routier est très facile. De l’espace est disponible pour des parkings, d’autant que le site est vierge de toute urbanisation.

C: La friche ABB

Située à droite du Grand Stade, la friche ABB offre un espace phénoménal de 16,5 hectares. Il a un inconvénient : il est urbanisé avec la présence de locaux industriels. Il faudrait les raser.

Reste que l’OL n’aura pas besoin de tout cet espace. Il peut se contenter de 4 ou 5 hectares. Ce sera largement suffisant pour une salle et des parkings.

Ce qui amoindrirait l’autre désavantage : le coût. Le site qui appartient à un privé, Alain Landais, est valorisé à plusieurs dizaines de millions d’euros.

L’OL peut aussi décider de tout acheter et de mener encore d’autres projets plus tard.

D: Derrière Thiriet

Enfin, le dernier terrain, c’est celui situé à la sortie de la rocade, sur la droite. C’est juste avant le magasin Thiriet. À première vue, il semble un peu petit, même s’il est très bien situé. On ne voit pas comment une salle et des parkings pourraient y être aménagés. À moins que l’OL se serve de ceux du Groupama Stadium.

Concernant le coût, c’est un débat qui aura lieu avec la Métropole puisqu’il lui appartient. On peut penser que si l’instance communautaire décide d’accéder aux désirs de l’OL, le prix sera abordable.

Restera dans tous les cas à obtenir de la Métropole le classement de chacun de ces terrains dans le prochain PLU. Ce dernier est voté en mai. Mais il est toujours amendable.

Christophe GALLET

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?