Social L’interdiction de manifester testée pour la deuxième fois ce samedi

Samedi dernier à Lyon, lors du rassemblement des manifestants, place Antonin-Poncet.   Photo d’archives Progrès /Maxime JEGAT
Samedi dernier à Lyon, lors du rassemblement des manifestants, place Antonin-Poncet.  Photo d’archives Progrès /Maxime JEGAT

La préfecture a reconduit son arrêté ce jeudi : l’hypercentre et la rue de la République seront interdits aux manifestants alors que l’acte XXIII des Gilets jaunes se prépare.

L’hypercentre de Lyon sera à nouveau interdit aux manifestations, ce samedi de 12 heures à 20 heures.

Après un premier test, la semaine dernière, la préfecture a annoncé que le dispositif serait reconduit via un arrêté signé jeudi. Le périmètre évolue à la marge : le cœur de la Presqu’île (rue et place de la République, rues de Brest, Emile-Zola) est concerné. Pas les quais, ni la place Bellecour.

L’objectif pour les autorités est de concilier « trois libertés individuelles : liberté d’aller et venir, liberté de commercer et liberté de manifester. »

Les services de l’État estiment que la mesure a fait ses preuves le 13 avril. « Les dégradations ont significativement baissé, les manifestations ont pu se tenir (bien que trois individus aient été interpellés pour violences, dont un en possession d’une massue) et l’activité commerciale du centre-ville a peu été impactée », souligne la préfecture du Rhône dans un communiqué.

135 € d’amende pour les contrevenants

« Comme la semaine dernière, l’accès à ce périmètre ne sera pas contrôlé afin de faciliter les déplacements à proximité des rues de grande fréquentation et des commerces.

Des contrôles seront effectués à l’intérieur du périmètre et les manifestants contrevenants seront verbalisés par les forces de l’ordre (amende de quatrième classe, soit 135 €) », préviennent les services de l’État.

Pour l’heure, difficile de savoir si cette interdiction aura des conséquences sur la mobilisation des Gilets jaunes, qui préparent leur acte XXIII.

La semaine dernière, environ un millier de personnes avaient défilé (lire par ailleurs) sur un parcours dont l’itinéraire avait été déposé en préfecture.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?