RHÔNE Caluire-et-Cuire: les producteurs locaux ont la cote

Serge Penard, devant des plans de salade rouge.  Photo Progrès /Jacques FONTES
Serge Penard, devant des plans de salade rouge.  Photo Progrès /Jacques FONTES
En pleine activité de ramassage de salades sous serre.  Photo Progrès /JACQUES FONTES
En pleine activité de ramassage de salades sous serre.  Photo Progrès /JACQUES FONTES
Serge Penard, devant des plans de salade rouge.  Photo Progrès /Jacques FONTES En pleine activité de ramassage de salades sous serre.  Photo Progrès /JACQUES FONTES

Nombre de consommateurs se tournent de plus en plus vers les producteurs locaux comme ceux de la zone maraîchère de Caluire.

Les 30 hectares de la zone maraîchère de Caluire-Rillieux offrent, à cette époque de l’année, des étendues verdoyantes et rougeoyantes, sous serres ou en plein champ, bien visibles depuis l’avenue Général-Leclerc. La production en salades a, en effet, repris un rythme soutenu depuis plusieurs semaines et va s’étendre jusqu’en octobre. Celle des épinards va démarrer sous peu.

Ces légumes vont alimenter les rayons du magasin Voie Verte de Caluire et les six autres magasins du même nom à Lyon et sa région, ainsi que ceux des revendeurs locaux et des grandes surfaces comme Auchan.

« Nous produisons en moyenne 2,5 millions de salades par an »

Ici, la notion de production locale joue à plein. Une production réalisée suivant une agriculture raisonnée, employant des méthodes respectueuses de l’environnement. Pour preuve, la culture de blé et d’engrais verts en rotation sur la moitié des 30 hectares de terre est normalisée et l’emploi de pesticides minimisé.

Sans détenir le label d’agriculture biologique, la certification GlobalGAP, qui établit les bonnes pratiques agricoles, est de mise. « Nous possédons quatre employés permanents et passons à quinze dès que démarre la production de salades, détaille Serge Penard, directeur de production. Aux huit variétés de salades sont associés l’épinard, la courge et le potimarron. Nous produisons en moyenne 2,5 millions de salades par an. La salade multi-feuilles, vendue prête à consommer, est très appréciée. Batavia blonde et rouge, feuille de chêne blonde et rouge complètent le tout. Une fois ramassées, sont lavées sur place et conditionnées pour la vente ou l’expédition ».

« J’ai envie de faire travailler les agriculteurs locaux »

Photo le Progrès/ Jacques FONTES
Photo le Progrès/ Jacques FONTES

« Je ne vais plus au marché. Le magasin Voie Verte est très proche de chez moi. La majorité des produits sont du terroir, ils sont de qualité et toujours frais », avoue Danielle Brousset, Caluirarde.

« Le choix est large et on y trouve de beaux assortiments. Les fruits et légumes sont savoureux. J’ai envie de faire travailler les agriculteurs locaux et j’aime être rassurée par l’origine des produits. Autre avantage, on n’a pas besoin d’y faire la queue », confie Sidonie Simon, autre Caluirarde. « Les produits sont beaux et bien rangés, les étals lumineux, et on ne se bouscule pas. Ce sont des produits de producteurs y compris pour les fromages et les charcuteries. Ils sont certes un peu plus chers. Mais je reste une cliente régulière même si je vais de temps en temps au marché », reconnaît Kathleen Anselmier, Caluirarde venue avec son bébé.

Voie Verte, 32, chemin Pied-Chardon, à Caluire.

Des salades prêtes à l’emploi dès 1982

Photo Progrès /Jacques FONTES
Photo Progrès /Jacques FONTES

Outre sa qualité d’exploitant agricole, Voie Verte est un primeur traiteur qui, tout en vendant sa propre production, s’est ouvert à d’autres produits locaux et régionaux. « Dès 1982, la société 5e saison lance les salades prêtes à l’emploi, maîtrisant toute la chaîne de production, du champ à l’assiette. Le magasin de Caluire, en bordure de la zone maraîchère, évolue progressivement vers une épicerie dont les produits se diversifient. Bon nombre d’entre eux proviennent d’une cinquantaine de producteurs locaux et régionaux », assure Céline Fond, responsable de communication Voie Verte.

En 2012, la société devient Voie Verte, ouvre un atelier de fraîche découpe et crée une chaîne de sept magasins de fruits et légumes, de produits frais et de plats préparés. Ils fidélisent une clientèle qui y trouve les atouts recherchés : qualité, fraîcheur, saveur, production française, etc.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?